L’OL vole au secours de Saïd Benrahma

Par Dahbia Hattabi
3 min.
Benrahma lors de la rencontre entre Montpellier et l'OL @Maxppp

Arrivé cet hiver du côté de l’Olympique Lyonnais, Saïd Benrahma doit encore prendre ses marques, lui qui n’a pas totalement convaincu lors de ses deux premières sorties. Mais l’Algérien garde la confiance de Pierre Sage.

L’Olympique Lyonnais a retrouvé le sourire. En effet, les Gones viennent d’enchaîner une série impressionnante de quatre victoires consécutives toutes compétitions confondues. Plusieurs raisons expliquent ce renouveau lyonnais. Pierre Sage a su fédérer son groupe, les cadres ont haussé leur niveau et les recrues arrivées durant l’hiver ont apporté de la concurrence et ont fait un bien fou. Nemanja Matic s’est imposé comme le nouveau patron au milieu de terrain, où il permet notamment à Maxence Caqueret d’être plus libéré. Orel Mangala monte petit à petit en puissance, lui qui a marqué le but de la victoire face à Nice.

La suite après cette publicité

Des débuts timides

Titulaire également ce jour-là, Saïd Benrahma, lui, connaît des premiers pas un peu plus difficiles. Après de longues semaines d’attente et une fin de mercato rocambolesque marquée par l’épisode des problèmes électroniques de West Ham qui ont fait capoter le transfert, l’Algérien a pu rejoindre Lyon, après l’intervention de la FIFA, sous la forme d’un prêt d’un prêt payant «d’un montant de 5,1 M£ (environ 6 M€) qui s’accompagne d’une option d’achat de 12,3 M£ (environ 14,4 M€) et d’un intéressement de 10% sur la plus-value dans le cas d’un éventuel transfert», comme l’a précisé l’OL dans son communiqué de presse.

À lire OL : Mama Baldé commente sa situation

Une arrivée mouvementée donc pour Benrahma qui a dû patienter pour jouer ses premières minutes sous ses nouvelles couleurs. Il n’était pas qualifié pour affronter l’Olympique de Marseille (4 février). Puis, il n’a pas pu participer à la rencontre de Coupe de France face au LOSC puisqu’il devait purger un match de suspension à la suite du carton rouge reçu lors de sa dernière apparition avec les Hammers face à Bristol City en FA Cup le 16 janvier dernier. Le joueur de 28 ans a pu disputer ses premières minutes à Lyon à l’occasion du déplacement à Montpellier le 11 février.

La suite après cette publicité

L’OL n’est pas inquiet

Titulaire sur l’aile gauche, la recrue rhodanienne a vécu un baptême du feu délicat, malgré un coup franc intéressant. Il a enchaîné vendredi dernier face à son ancien club. Pour sa première au Groupama Stadium, il a été à la peine, lui qui a été un peu brouillon par moment. Après ces deux sorties, Pierre Sage est monté au créneau pour défendre son joueur ce mercredi en conférence de presse. Ses propos sont relayés par L’Equipe. «Il a besoin de jouer, de voir comment ses partenaires jouent, comment l’équipe joue, c’est-à-dire d’intégrer ce que demande le staff. Mais chaque match est un pas vers l’avant.»

Le coach, qui échange avec le joueur, a ajouté ensuite : « je lui ai dit de vive voix que ce n’est pas seulement à lui de s’adapter, que c’est aussi l’équipe qui doit s’adapter à lui. C’est vrai pour tous. Si chaque joueur entrait dans le cadre commun, on perdrait un peu de leur talent particulier, et ce n’est pas l’idée.» Du côté de l’OL, on croit beaucoup en lui et on n’est pas inquiet nous a-t-on fait savoir. L’Algérien doit aussi retrouver le rythme physiquement, lui qui n’avait pas joué pendant près d’un mois avant sa signature à Lyon nous a précisé une source proche de l’OL. Benrahma aura l’occasion de mettre tout le monde d’accord vendredi soir à Metz.

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité