La lettre de l'UEFA et de l'ECA qui prévient les clubs européens

L'UEFA a un objectif : que toutes les compétitions se terminent. Par le biais d'une lettre adressée aux 55 associations regroupées en son sein, elle a prévenu que ce devait être le but de tous. Sinon, elle pourrait se montrer menaçante...

Andrea Agnelli, patron de l'ECA, avec Aleksander Ceferin, président de l'UEFA
Andrea Agnelli, patron de l'ECA, avec Aleksander Ceferin, président de l'UEFA ©Maxppp

La Belgique a dégainé en premier. Pendant que les autres Ligues européennes ne cessent d'affirmer leur souhait de terminer les championnats, la Pro League lançait sa bombe : elle préconise l'arrêt de son championnat, à une journée du terme. Il s'agit là d'une recommandation de la part du Conseil d'Administration, qui doit être validée par l'Assemblée générale de la Pro League prévue le 15 avril prochain. Mais tout cela va déjà à l'encontre des préconisations de l'UEFA, l'instance européenne. La réunion en visioconférence qui s'est tenue mercredi avec les 55 représentants des fédérations européennes a abouti sur une communication officielle et conjointe avec l'ECA, l'Association des clubs européens présidée par Andrea Agnelli, le patron de la Juventus Turin.

La suite après cette publicité

Dans cette lettre, Aleksander Ceferin rappelle que la priorité est de terminer les compétitions. Il s'oppose ainsi fermement à l'option de l'arrêt pur et simple des championnats nationaux. Voici des extraits de cette lettre publiée par Skysports. « Il est primordial que même un événement perturbateur comme cette épidémie n'empêche pas que nos compétitions soient décidées sur le terrain, conformément à leurs règles, et que tous les titres sportifs soient attribués sur la base des résultats. En tant que leaders responsables de notre sport, c'est ce que nous devons garantir, jusqu'à ce que la dernière possibilité existe, et alors que la planification, des solutions opérationnelles et réglementaires sont disponibles », peut-on lire.

Un calendrier établi d'ici mi-mai

On en apprend aussi plus sur l'avancée du travail concernant l'élaboration d'un nouveau calendrier. « Nous sommes convaincus que le football pourra redémarrer dans les mois à venir - avec des conditions qui seront dictées par les autorités publiques - et pensons que toute décision d'abandonner les compétitions nationales est, à ce stade, prématurée et non justifiée. Les groupes de travail se sont réunis plusieurs fois et sont en contact quotidien pour s'assurer que l'objectif primordial de mener toutes les compétitions à leur fin naturelle est atteint. Pour y parvenir, des plans concrets sont en cours d'élaboration. Leur travail se concentre désormais sur des scénarios couvrant les mois de juillet et août, y compris la possibilité que les compétitions de l'UEFA reprennent après l'achèvement des ligues nationales. »

« Une gestion conjointe des calendriers est strictement nécessaire, car la conclusion de la saison en cours doit être coordonnée avec le début de la nouvelle, qui pourrait être en partie affectée en raison de l'étirement excessif. Suivant de près l'évolution de la situation actuelle, le groupe de travail sur le calendrier indiquera dès que possible, et idéalement d'ici la mi-mai, quels plans peuvent être adoptés pour la fin de la saison sans laisser personne de côté. L'arrêt des compétitions devrait vraiment être le dernier recours après avoir reconnu qu'aucune alternative de calendrier ne permettrait de conclure la saison. » Le plan est clair : tout faire pour parvenir à tout boucler. Et gare à ceux qui joueraient le vilain petit canard.

Le journal belge La Dernière Heure rapporte la menace à peine voilée d'Aleksander Ceferin, le président de l'UEFA.« Vu que la participation aux Coupes d’Europe est déterminée par les résultats sportifs obtenus au terme d’une saison complète, une fin de championnat prématurée laisserait planer un doute sur la réalisation de cette condition. L’UEFA se réserve le droit d’autoriser des clubs aux compétitions européennes de la saison 2020-2021, en se basant sur les règlements en vigueur ». Voilà qui devrait dissuader les différents responsables à travers l'Europe. Des responsables de toute façon déterminés à terminer les compétitions afin de toucher les droits TV.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires