Mattéo Guendouzi déclare sa flamme à l'OM et rêve du Qatar !

Prêté avec option d'achat par Arsenal, le milieu de terrain de l'Olympique de Marseille Mattéo Guendouzi enchaîne les très bonnes performances depuis le début de la saison. Épanoui au sein du club phocéen, celui qui a récemment fêté sa première sélection avec l'équipe de France a bien l'intention de rester sur le long terme.

Mattéo Guendouzi avec l'OM contre le PSG de Leo Messi
Mattéo Guendouzi avec l'OM contre le PSG de Leo Messi ©Maxppp
La suite après cette publicité

Une chevelure aussi imposante que la place qu'il est en train de prendre au sein de l'effectif olympien. Si la métaphore capillaire semble friser le burlesque, elle résume cependant, à elle seule, les performances chevaleresques réalisées par Mattéo Guendouzi (22 ans) depuis son arrivée sur la Canebière. Prêté avec option d'achat par Arsenal jusqu'en juin 2022, l'ancien milieu lorientais s'impose, en effet, comme un cadre incontournable du système mis en place par Jorge Sampaoli. Preuve de cette stature, le milieu marseillais a ainsi été titularisé à 17 reprises sur les 18 matches disputés par l'OM depuis le début de la saison et ne cesse de briller dans l'entrejeu olympien. Auteur de 3 buts et 3 passes décisives toutes compétitions confondues, le natif de Poissy pèse surtout par son volume de jeu et l'intensité physique qu'il impose à ses adversaires.

Match après match, le protégé du coach olympien semble d'ailleurs parfaitement s'adapter aux exigences tactiques de l'Argentin. De quoi s'épanouir et confirmer son ressenti au moment de rallier l'OM, après une saison passée du côté du Hertha Berlin : «j’ai su que c’était ce projet. J’étais convaincu que j’allais réussir de belles choses et je pense que c’est le meilleur choix que j’ai pu faire depuis longtemps. (...) Ça a été un choix mûrement réfléchi à partir des premières conversations que j’ai pu avoir avec le coach Sampaoli et le Président Longoria j’ai su que c’était ce club qui était fait pour moi», déclarait ainsi Guendouzi, ce dimanche, au micro de Telefoot.

«Je suis venu à l’Olympique de Marseille pour m’inscrire dans la durée !»

Chouchou du Vélodrome au fil des semaines, le milieu franco-marocain, qui enchaîne les performances majuscules malgré des associations diverses dans l'entrejeu (Gerson, Kamara, Rongier, Gueye, Lirola) a, par ailleurs, tenu à souligner la ferveur olympienne : «on a plus d’énergie, c’est sûr ! Jouer à l’Olympique de Marseille, le plus grand club français, avec la plus grande ferveur d’Europe pour moi c’est extraordinaire. Ils portent un amour vraiment incroyable et je pense que c’est la plus belle chose que j’ai pu vivre pour l’instant depuis que je suis footballeur.» Épanoui, serein, soutenu par son coach et acclamé par les supporters marseillais, Guendouzi dispose, d'ores et déjà, de tous les éléments pour se projeter sur le long terme, et ce pour le plus grand bonheur des fans olympiens.

«Cela fait 6 mois que je suis ici mais on dirait que ça fait déjà 6 ans que je suis à l’OM. J’ai beaucoup de temps de jeu et je me sens vraiment important dans l’équipe et j’espère que ça va continuer de nombreuses années comme ça. (...) Je suis venu à l’OM pour m’inscrire sur la durée et certes j’appartiens à Arsenal de part ce prêt, mais je suis très bien ici et je suis venu à l’Olympique de Marseille pour m’inscrire dans la durée». Fort de cette confiance accordée qui lui permet de se focaliser pleinement sur son rendement, Guendouzi semble donc déjà bien ancré dans la cité phocéenne et déterminé à poursuivre l'aventure sous le maillot marseillais. Pour illustrer un peu plus cette tendance, l'ancien joueur du Hertha se projette, dès à présent, sur la saison prochaine alors que son contrat avec l'OM court seulement jusqu'en juin prochain.

«Participer au Mondial ? C’est un rêve de gamin !»

«On a l’effectif pour aller en Ligue des champions l’année prochaine, j’ai entièrement confiance et je sais qu’on se qualifiera pour la Ligue des champions l’année prochaine». Cinquièmes avant d'affronter l'Olympique Lyonnais, ce dimanche soir, pour le choc de clôture de la quatorzième journée de Ligue 1, les Phocéens sont, en effet, bien en course pour décrocher ce précieux sésame européen et l'esthète marseillais semble bien déterminé à faire partie de cette possible épopée en Ligue des Champions. D'autant plus que ses performances XXL sous le maillot olympien lui ont récemment ouvert les portes de l'équipe de France : «je pense que je vais rester sur ce nuage encore pas mal de temps. C’est sûr que ça récompense la bonne forme dans laquelle je suis et aussi le travail que j’ai pu faire depuis le début de saison», déclarait ainsi à Téléfoot celui qui vient de fêter sa première sélection avec les Bleus lors de la victoire contre la Finlande (2-0) pour le dernier match des éliminatoires à la Coupe du Monde 2022.

Loué par Didier Deschamps : «il a accumulé de la confiance, du temps de jeu. Il a un contexte qui lui convient, dans une équipe qui tourne plutôt bien. Il a gagné en sérénité et sa capacité à être régulier dans ses performances», le néo-international français vise désormais plus haut et compte bien maintenir ce rythme infernal pour s'offrir une place de choix au Qatar : «c’est un rêve de gamin donc l'objectif c’est d’être bon tout au long de l’année et quand j’ai la chance d’être appelé en équipe de France de montrer que j’ai ma place dans le groupe». Sous contrat avec les Gunners jusqu'en juin 2023, Mattéo Guendouzi semble, quoi qu'il en soit, prêt à continuer en ciel et blanc et, à ce niveau, le ciel bleu, sur lui, pourrait bien s'effondrer.

Plus d'infos

Commentaires