Myron Boadu, la belle promesse de l'AZ Alkmaar qui enchante les Pays-Bas et l'Europe

À 18 ans, Myron Boadu est en train d'exploser au plus haut niveau cette saison. De quoi attirer les regards...

Myron Boadu avec la sélection néerlandaise
Myron Boadu avec la sélection néerlandaise ©Maxppp

L'un des terrains de chasse privilégiés des scouts. Depuis plusieurs années maintenant, les Pays-Bas attirent de nombreux observateurs envoyés chaque week-end par les écuries européennes. Cette saison, ils ont notamment un œil sur ce qu'il se passe du côté de l'AZ Alkmaar. Deuxièmes d'Eredivisie avec 29 points, soit six points de moins que l'Ajax Amsterdam, les pensionnaires de l'AFAS Stadion comptent sur plusieurs talents qui attirent les regards. C'est le cas de Calvin Stengs (20 ans). Mundo Deportivo a annoncé il y a quelques jours que le FC Barcelone, via Patrick Kluivert, suivait de près la situation de l'ailier néerlandais. Mais il n'est pas le seul. Myron Boadu serait également dans le viseur des Catalans.

La suite après cette publicité

Plusieurs cadors suivent ce talent de l'AZ

Le jeune attaquant de 18 ans est également suivi par des clubs de Premier League et des écuries de Serie A, dont la Juventus, l'AS Roma et l'AC Milan. Tous sont tombés sous le charme du natif d'Amsterdam. Passé par le SC Buitenveldert, il a été courtisé par plusieurs clubs néerlandais. Mais il a finalement rejoint l'AZ Alkmaar en 2013 à l'âge de 12 ans. Un club où il a franchi les étapes les unes après les autres. Après avoir enchaîné les buts, il a été surclassé et il a signé son premier contrat professionnel à l'âge de 16 ans. Une fierté pour lui qui avait confié à l'époque au site officiel de son club. «Je me sens à la maison ici. Ici, j'ai plus de chances d'atteindre l'équipe première. Je veux évoluer ici et devenir l'un des meilleurs joueurs du monde. C'est mon objectif».

Alors qu'il devait faire ses premiers pas avec les professionnels, il a été blessé au genou en août 2017. Un coup dur pour lui qui a raté pratiquement toute la saison. Il a toutefois pu faire ses débuts pros le 6 mai 2018 face au PEC Zwolle (victoire 6-0, 24 minutes jouées). La saison suivante, en 2018-2019, il a commencé à enchaîner les rencontres, marquant même son premier but en Eredivisie face au NAC Brada (victoire 5-0). Il en a ajouté deux autres pour porter son total à trois en 7 matches toutes compétitions confondues en septembre 2018. Un début de saison canon de la part de la pépite néerlandaise. Mais une nouvelle fois, elle a dû faire un long arrêt à l'infirmerie suite à une blessure à la malléole. De retour en avril, Myron Boadu est apparu à trois reprises (10 matches en tout cette saison-là).

Première sélection et premier but avec les Pays-Bas

Après deux saisons contrariées par les blessures, le footballeur né en 2001 était bien décidé à exploser au plus haut niveau. Et on peut dire que pour le moment tout se passe parfaitement bien cette saison pour cet attaquant polyvalent qui est à l'aise des deux pieds, rapide et qui a le sens du but. Des qualités qui lui permettent aujourd'hui d'être un titulaire en puissance à l'AZ. Apparu à 22 reprises toutes compétitions confondues cette saison, il a marqué 14 buts (8 en championnat et 6 en Ligue Europa) et délivré 10 passes décisives. Ce qui a permis à l'international Espoirs sous contrat jusqu'en 2023 d'être convoqué par Ronald Koeman pour le rassemblement de novembre de l'équipe nationale néerlandaise. Et il n'a pas mis très longtemps à se mettre en évidence.

Entré à 46e à la place de Memphis Depay face à l'Estonie, il a marqué son premier but avec les A à la 87e (victoire 5-0). Il est devenu, à 18 ans et 309 jours, le plus jeune joueur à marquer avec les Pays-Bas depuis Ryan Babel en 2005. Une première réussie donc pour le joueur de l'AZ Alkmaar qui était aux anges. «C'était beau. Une super expérience. Et c'était d'autant plus spécial que Calvin (Stengs) et moi avons pu vivre cela ensemble. Le fait d'avoir Calvin à mes côtés m'a facilité la tâche. Pour moi, les joueurs (au sein de l'équipe nationale) ne sont que des stars. Mais ils m'ont accueilli normalement». Si Myron Boadu poursuit ainsi, il pourrait les retrouver en mars prochain, lui qui postule aujourd'hui à une place dans la liste finale pour l'Euro 2020.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires