Mohammed Salisu sous le maillot du Real Valladolid ©Maxppp

Southampton : la curieuse gestion de Mohammed Salisu

Révélation de Liga la saison passée avec Valladolid, Mohammed Salisu a préféré rejoindre Southampton l'été dernier plutôt que le Stade Rennais. Un choix qui ne s'avère pas payant pour le moment, car il n'est toujours pas apparu sous ses nouvelles couleurs.

La suite après cette publicité

«Southampton est un club avec une histoire très riche en ce qui concerne le développement des jeunes joueurs. C'est un très bon club pour moi pour me perfectionner et beaucoup en tant que jeune joueur.» Ces mots, Mohammed Salisu doit commencer à les regretter. Il les a prononcés le jour de son arrivée en Angleterre le 12 août dernier. Recruté pour 12 M€, plus gros transfert de l'histoire du Real Valladolid, le défenseur central de 21 ans, qui était ardemment courtisé par le Stade Rennais, n'a toujours pas disputé la moindre minute avec son nouveau club. Cette situation interpelle forcément, mais elle devrait changer dans les jours à venir. Reste que le joueur doit s'impatienter.

Auteurs d'un bon début de saison en Premier League, les Saints occupent la 9e place du classement à seulement 4 points du podium. La 6e défense du championnat mise en place par Ralph Hasenhüttl fonctionne grâce à l'efficace paire constituée par le Danois Jannik Vestergaard et le Polonais Jan Bednarek. En grande forme, le premier cité assure également la première relance d'une formation plutôt plaisante à regarder, mais il s'est blessé au genou après la rencontre face à Manchester City. Défenseur axial gauche, son remplaçant naturel aurait pu être Salisu, gaucher comme lui, mais Hasenhüttl lui préfère Jack Stephens, droitier et plus expérimenté aux joutes de Premier League.

Aucune minute disputée avec Southampton

C'est lui qui a joué à Fulham le jour de Noël. La gestion du Ghanéen a cependant de quoi interroger. L'entraîneur autrichien loue pourtant ses qualités et son potentiel, tout en assurant qu'il n'est pas encore prêt. «Sali est l'avenir de ce club, mais cela prendra du temps. Nous savons combien de temps les nouveaux joueurs ont besoin pour s'adapter à l'équipe. Il a tellement de potentiel et je pense que samedi (contre Fulham), il était important pour moi de ne pas le faire entrer car l'équipe n'est pas vraiment installée. C'était trop difficile, je pense. Pour le moment, nous sommes patients. Je suis heureux qu'il soit là. Il montre à chaque séance d'entraînement qu'il peut nous aider.»

Le problème est souvent le même lorsqu'une nouvelle recrue arrive. L'adaptation passe généralement par du temps de jeu. Blessé à son arrivé à Southampton, puis confronté à un souci physique qui s'est un peu prolongé dans le temps, Salisu a parfois cru faire ses débuts lorsque son entraîneur a laissé le doute planer avant certaines rencontres. Ce fut le cas la veille du déplacement à Brighton au début du mois ou à Fulham. Il a finalement pris place sur le banc, cinq fois seulement depuis le début de saison. Mais ses progrès sont en train de payer à en croire Hasenhüttl. Le joueur, sous contrat jusqu'en 2024, est peut être en train d'apercevoir la lumière au bout du tunnel.

Des débuts prévus en FA Cup

«Je suis sûr que Salisu pourrait aussi bien jouer, se persuadait l'Autrichien ce lundi en conférence de presse, mais il est important de ne pas faire trop de changements et de garder notre forme pour que les joueurs sachent exactement ce qu'ils font et je pense que nous avons pris la bonne décision.» S'il devrait encore regarder ses partenaires face à West Ham (aujourd'hui) et Liverpool (le 4 janvier), l'ancien de Valladolid devrait porter ses nouvelles couleurs pour la toute première fois le 9 janvier prochain en Cup face à Shrewsbury Town, actuel 17e de League One (D3). C'est ce qu'a laissé entendre son entraîneur, une nouvelle fois.

Il était temps. Une demi-saison après avoir posé ses valises, Mohammed Salisu ne s'attendait sans doute pas à voir ses grands débuts être autant retardés. À l'inverse de l'ancien Brestois Ibrahima Diallo, transféré l'été dernier pour 15 M€, et rapidement intégré à la rotation des Saints, celui qui attend encore d'être appelé par les Black Stars doit avoir des fourmis dans les jambes. Révélation de Liga la saison passée et même annoncé dans le viseur de clubs espagnols du haut de tableau comme l'Atlético et Séville, il doit peut-être se poser des questions quant à son choix de carrière, celui d'être seulement le 4e choix dans la défense de Southampton.

Plus d'infos

Commentaires

Articles recommandés

Voir plus