La crise sanitaire engendrée par le coronavirus touche tout le monde, y compris le football. Et en plus des graves conséquences pour la santé, cette pandémie est également terrible pour les finances. En ce qui concerne le monde du ballon rond, ses acteurs avaient déjà indiqué que la simple mesure du huis clos provoquait des millions de perte. Vous imaginez donc aisément que l’arrêt pur et dur des championnats (+ le report de l’Euro 2020) génère des pertes encore plus importantes.

Face à ce problème, L’Equipe annonce que l’UEFA prendra en compte ce contexte à l’heure de faire les comptes dans le cadre du fair-play financier. Pour rappel, l’instance dirigeante du football européen impose à ses clubs de ne pas dépasser 30 M€ de déficit sur les trois dernières années. Privées de revenus, les équipes déjà visées par le FPF et redoutant des sanctions devraient donc faire l’objet d’un traitement moins sévère de la part de l’organe de contrôle des finances, l’ICFC.

Une clémence accordée, mais pas forcément à l’OM

Le quotidien rappelle en effet que le texte du règlement prévoit ce genre de scénario. « Dans le cadre de son examen, l’ICFC de l’UEFA peut également prendre en compte des événements extraordinaires ou des circonstances qui échappent au contrôle du club et qui sont considérés comme des cas de force majeure ». De plus, le journal ajoute que l’ICFC n’oubliera pas de prendre en compte le nombre de matches disputés à huis clos. En France, la clémence annoncée fera sans doute réagir et on pense donc forcément à l’Olympique de Marseille.

Pour rappel, le club phocéen accuse pas moins de 91,5 M€ de déficit au 30 juin 2019. Un bilan qui lui a d’ailleurs valu d’être récemment épinglé par l’UEFA. Face à la crise du coronavirus et des pertes financières qu’elle implique, l’OM peut-il espérer échapper à des sanctions trop lourdes ? L’Equipe annonce que l’OM pourrait finalement ne pas bénéficier à plein régime de cet assouplissement. La raison ? Premièrement, l’ICFC ne compte pas effacer les ardoises. Enfin, l’OM n’a disputé aucun de ses derniers matches à domicile à huis clos à cause du coronavirus. Les Marseillais peuvent donc toujours redouter une grosse sanction.