Le PSG appelle Bonucci

Alors que Neymar et Mbappé font encore la une des journaux en Espagne, le Paris Saint-Germain ne semble pas préoccupé par les actualités de l’autre côté des Pyrénées. Au contraire même. Cela ne semble pas empêcher les Parisiens de faire leur mercato. Et surtout en Italie. Hier, on apprenait qu’une nouvelle offre avait été envoyée à la Lazio pour Sergej Milinkovic-Savic. Ce matin, la Gazzetta dello sport rapporte que le club parisien aurait décroché son téléphone afin de prendre contact avec le défenseur central de la Juventus Turin, Leonardo Bonucci. Ce n’est pas la première fois que le PSG s’intéresse à l’Italien. Déjà l’été dernier, l’ancien défenseur du Milan AC avait failli venir dans la capitale avant finalement de choisir un retour à Turin. Cet été sera-t-il le bon ?

Semedo inclut dans la transaction Griezmann ?

Le 1er juillet tout devrait être officiel. Antoine Griezmann devrait s’engager avec le FC Barcelone contre la somme de sa clause libératoire, à savoir 120 millions d’euros. Pourtant, alors que le prix est fixé, des discussions ont lieu actuellement entre le Barça et l’Atlético de Madrid sur cette opération. En effet, les Colchoneros aimeraient beaucoup inclure un joueur dans la transaction du transfert du champion du monde. Diego Simeone aimerait récupérer Nelson Semedo, le défenseur latéral blaugrana, qui ne joue pas beaucoup en Catalogne. C’est ce qu’indique Sport ce matin qui écrit que forcément le prix de Griezmann pourrait donc être supérieur à sa clause libératoire. Une manière de s’interroger sur l’utilité de telles clauses à l’avenir.

La France se réveille avec « la gueule de bois »

C’est fini pour l’Équipe de France dans sa Coupe du monde à domicile. Les Bleues ont été battus par les championnes du monde américaines hier soir au Parc des Princes, 1-2 en quart de finale. Une défaite qui fait mal et qui plonge le pays dans la tristesse ce matin. Pour l’Équipe c’est « la gueule de bois » alors que pour Ouest-France, c’est « un rêve brisé ». On peut voir aussi les larmes d’Amandine Henry en une de la Voix du Nord et celles de Eugénie Le Sommer en première page du Progrès. En revanche aux États-Unis, on se permet de chambrer les Français et Françaises. Le Miami Herald écrit un « au revoir » en français dans le texte sur sa une du jour.