Les supporters du Gremio Porto Alegre le haïssent, ceux de Flamengo l’adulent. En décidant de rentrer au pays, Ronaldinho a déchainé les passions au Brésil. Transféré à Flamengo pour 5 M€, le désormais ex-Rossonero a toutefois été fortement critiqué pour avoir privilégié l’aspect économique à l’affectif. Car en rejoignant la formation rubronegra, Ronnie s’est assuré de toucher un joli pactole.

Avec un salaire annuel estimé à 5 M€ (qui sera en grande partie assumé par les sponsors du club), le Ballon d’Or 2005 doit en effet une fière chandelle à son frère et agent, Roberto de Assis, qui est arrivé à négocier un bail comportant diverses clauses pour le moins juteuses. Ainsi, selon le site économique Futebol Finance, le nouveau nº 10 carioca percevra, en plus de son salaire, des revenus liés aux contrats publicitaires détenus par Flamengo.

Détails financiers du transfert de Ronaldinho :

- Ronaldinho touchera un salaire annuel fixe de 5 M€.

- Le salaire du joueur sera pris en charge à 80% (4 M€) par l’agence Traffic Sports et à 20% (1 M€) par le club de Flamengo.

- En 2010, Flamengo a touché 12,5 M€ grâce au sponsoring des marques Batavo et Banco BMG. En 2011, avec l’arrivée de Ronaldinho, les estimations concernant les renégociations de contrat avec ces sociétés prévoient des revenus de 25 M€.

- Si un contrat publicitaire dépasse les 12,5 M€, il est indiqué dans le contrat de Ronaldinho que le joueur, l’agence Traffic Sport et Flamengo se répartiront les revenus de manière suivante : 50% pour Ronaldinho, 40% pour Traffic Sport et 10% pour Flamengo.

En clair, s’il a réussi un énorme coup médiatique, le club de Flamengo devra toutefois céder une part importante de ses retombées économiques à un Ronnie peu mécontent de ce contrat en or massif.