La construction du Grand Stade de Lyon ne fait pas que des heureux. Alors que de nombreux riverains avaient porté plainte au sujet de l’accès sud du futur Stade des Lumières, le tribunal administratif de la ville a rendu deux décisions favorables à l’Olympique Lyonnais. Parmi les plaintes se trouvait celle de Philippe Layat, cet agriculteur exproprié victime collatérale du chantier qui avait fait jaser.

Pour rappel, l’une des routes qui mènera au site du Grand Stade de Lyon et de l’OL Land coupe ses terres en deux, ainsi le Décinois a perdu 9 de ses 25 hectares. Suite à cela, Philippe Layat et 35 autres plaignants reprochaient au Grand Lyon un coefficient d’emprise au sol trop faible, ce dernier débouchant sur une indemnité de 1 €/m². Cependant la juridiction administrative a rejeté les requêtes des plaignants, tout comme celle de René Cupiti, dont le terrain était classé dans une autre zone débouchant sur une expropriation à 90 €/m², qui a également été rejetée.