Non, Kevin Trapp ne reviendra pas en France pour la deuxième fois depuis son départ du PSG le 31 août dernier (il avait joué à Marseille avec Francfort en Ligue Europa). Sélectionné par Joachim Löw pour les matches face aux Pays-Bas et à la France, le portier de 28 ans a dû déclarer forfait en raison de douleurs à l’ischio-jambier. Une mauvaise nouvelle pour le joueur qui faisait son retour en sélection après avoir manqué le rassemblement de la fin du mois d’août. Mais elle restera mineure par rapport à la satisfaction d’avoir regagné du crédit auprès de son sélectionneur après son retour à l’Eintracht Francfort.

Car Kevin Trapp affiche un niveau très intéressant depuis quelques rencontres. Ce qui était loin d’être le cas après deux premières sorties jugées inquiétantes outre-Rhin. « Il a eu du mal lors des premières rencontres mais désormais, avec plus d’entraînement, il joue bien. Il a fait de superbes parades contre Hoffenheim le week-end dernier », nous explique notre confrère allemand de Fussball Transfers Lukas Hörster. Effectivement, crédité de la meilleure note possible par Bild (à savoir le 1), Trapp s’est montré étincelant lors de la victoire des siens à l’extérieur (2-1). Francfort vient de gagner ses trois derniers matches et le gardien prêté par le PSG n’y est clairement pas étranger.

Une bonne affaire financière pour le PSG ?

« Contre Brême et Dortmund (ses 2 premières apparitions, ndlr), il avait affiché un niveau incertain, sans qu’on puisse l’accuser d’erreurs nettes. Depuis, il a trouvé son rythme et est en train d’accomplir de grandes performances, digne de sa première expérience à Francfort de 2012 à 2015 », écrit Bild. Le directeur sportif de l’Eintracht Bruno Hübner a lui aussi tenu à exprimer sa satisfaction. « Nous avons toujours été absolument convaincus de ce transfert. Pour nous, il était clair qu’il devait d’abord s’habituer à sa nouvelle équipe. Mais maintenant, la tendance est à la hausse et est clairement visible ».

Ceux qui suivent Francfort l’ont-ils trouvé changé après ses 3 années au PSG ? « Après le premier match, on se disait : il n’a absolument pas changé. Et ce n’est pas négatif. Il est bon au pied, et il a une bonne technique de base. Mais il a toujours de petits problèmes de concentration, comme on a pu le constater aussi bien au PSG qu’en équipe nationale », nous répond Lukas Hörster. Kevin Trapp retrouve simplement les joies d’un poste de titulaire et augmente semaine après semaine son niveau. Cela ne donnera pas de regrets au PSG, qui peut compter sur Buffon et Areola, eux aussi performants depuis le début de la saison, mais cela peut augurer d’une vente plus intéressante l’été prochain. Prêté sans option d’achat à l’Eintracht Francfort, Trapp pourrait séduire un club plus huppé s’il continue sur cette voie.