L’Eintracht Francfort réalise un début de saison pour le moins convaincant en Bundesliga, pointant à la quatrième marche du classement après onze journées disputées. Et Kevin Trapp n’y est clairement pas étranger. Prêté par le Paris Saint-Germain depuis cet été, le retour de l’Allemand dans le club dont il défendait les cages avant d’arriver en Ligue 1 se passe plutôt bien.

« Je ne peux pas décider seul de ce qui se passera cet été. Je suis encore sous contrat avec Paris (jusqu’en juin 2020). Et cela dépend aussi ce que l’Eintracht veut faire. Bien sûr que je me sens bien ici. Et bien sûr, il doit y avoir des objectifs élevés ici. (...) L’Europe pourrait être une condition, mais ce n’est pas l’essentiel. L’argent ne sera pas le seul facteur décisionnel », confiait le portier à Bild en début de mois lorsqu’il était interrogé sur son avenir.

Un transfert définitif ou un nouveau prêt ?

Mais une chose est sûre, l’Eintracht Francfort souhaite conserver le gardien. « J’aimerais le garder cet été », a tout simplement confirmé l’entraîneur du club Adolf Hütter en conférence de presse vendredi. Seulement, la situation du joueur parisien qui avait déjà fait des efforts financiers considérables pour rejoindre le club est un peu complexe, puisque son contrat avec Paris expire en 2020. Il semble donc peu probable que le joueur soit prêté lors de sa dernière année de contrat.

Tout porte donc à croire que les deux clubs vont devoir se mettre d’accord sur un transfert définitif cet été. Il est aussi possible que d’autres clubs viennent se positionner sur le dossier. Le Paris Saint-Germain est donc en bonne position pour toucher un joli petit chèque, probablement supérieur aux 9 millions d’euros dépensés à l’été 2015. Une bonne nouvelle à l’heure où les finances des Parisiens sont surveillées de très près par l’UEFA...