L’AS Saint-Étienne peut en témoigner : les quatre fantastiques ne sont pas qu’une invention de Marvel. Les Verts se sont coltiné en pleine face les quatre stars offensives du Paris Saint-Germain ce mercredi soir en quart de finale de la Coupe de la Ligue BKT (6-1). Au coup d’envoi, Thomas Tuchel avait donc décidé d’aligner Angel Di Maria, Neymar, Kylian Mbappé et Mauro Icardi. Résultat des courses : six buts et des stats pour les quatre.

Mbappé a donné deux passes décisives et inscrit un but, Neymar a marqué un but, Di Maria s’est offert une passe décisive quand Mauro Icardi s’est offert un triplé et a donné un caviar. Les joueurs du PSG, eux, adorent les voir évoluer en tout cas. « On a des joueurs qui sont dans les dix meilleurs du monde. Les quatre de devant font partie de ses dix. C’est un plaisir pour tout le monde. C’est un plaisir pour les gens qui regardent, un plaisir pour nous. Ils font un travail magnifique, ça se voit. On crée beaucoup d’occasions et on marque beaucoup de buts depuis qu’on a ce système, c’est le plus joli pour les joueurs et pour les supporters », a expliqué Marco Verratti devant les médias.

« Ce n’est pas non plus l’Amérique ! »

La seule chose qu’on pourrait peut-être éventuellement reprocher, c’est leurs attitudes défensives. Ce mercredi, elles étaient bonnes, mais l’adversité était relativement faible. On sait que face à une équipe d’un calibre supérieur, il faudra que les quatre de devant défendent aussi bien, mais probablement plus que lors de ce quart de finale d’une coupe nationale. Kylian Mbappé, lui, est content des progrès à ce sujet, mais sait qu’il reste des choses à accomplir.

« Bien sûr, après, les efforts défensifs, ce n’est pas une question de système, à trois aussi on doit le faire. Ce n’était pas suffisant, on le sait, on a la télé, on voit les matches, on sait que ce qu’on faisait, ce n’était pas suffisant. Il y a eu une prise de conscience. Ce n’est pas non plus l’Amérique ! On n’est pas les meilleurs défenseurs du monde, mais c’est mieux. On le voit sur le terrain, les joueurs derrière nous sont beaucoup plus frais pour nous donner de meilleurs ballons, ils ont moins à courir pour nous parce qu’on fait notre travail et j’espère que ça va continuer comme ça », a expliqué l’international français. Reste à savoir si dans les très gros matches européens, à commencer par Dortmund en huitièmes de finale de la Ligue des Champions, Thomas Tuchel aura le cran d’aligner les quatre fantastiques...