La Belgique s’est réveillée avec la gueule de bois. Au lendemain du nul contre le Mexique (3-3, amical), le débat fait rage dans le Plat pays au sujet de la tactique de Roberto Martinez. Hirving Lozano (22 ans) a grandement participé à lancer ce débat. L’attaquant mexicain, auteur d’un très joli doublé (55e et 60e), a été un véritable cauchemar pour la défense des Diables Rouges. Et au pays, tout le monde ne parle que de lui. À commencer par son sélectionneur national Juan Carlos Osorio. « Il est très facile de dire aujourd’hui qu’il a un grand avenir devant lui. Je note qu’il y a deux ans, quand nous avons commencé à le sélectionner, et qu’il y avait Carlos Vela et Jesus Corona, il faisait débat », a-t-il confié en conférence de presse avant de poursuivre.

« Mais aujourd’hui, je pense qu’il est à leur niveau. Je lui donne du crédit à lui, pour tout ce qu’il a fait pour progresser, et à ses entraîneurs. Nous sommes très contents de ce qu’il démontre, le PSV continue à faire confiance aux footballeurs mexicains et Hirving a le potentiel pour jouer en Europe. Il a fait un grand pas en avant en montrant que ce qu’il réalise actuellement est tout sauf un hasard », a-t-il lâché. L’un de ses prédécesseurs au sein de l’attaque du Tri, Jared Borghetti, l’a lui aussi félicité comme il se doit. « Hirving est excellent, il me plaît, m’enchante. Je ne suis pas surpris par son niveau parce qu’il y a beaucoup de joueurs mexicains qui ont les capacités de jouer en Europe et de réussir », a-t-il confié à Récord.

Le Mexique et le PSV en sont fous

Pavel Pardo, l’homme aux 148 sélections (11 buts) avec le Mexique, a lui été encore plus loin, au micro de la télévision locale Univision. « Aujourd’hui, si Chucky était argentin ou brésilien, il jouerait au Real Madrid. C’est la vérité », a-t-il osé. Même l’attaquant français Ousmane Dembélé y a été de son compliment, postant un message sur le compte Instagram du natif de Mexico ! « Grand, frère ! », a écrit le Blaugrana, actuellement en rééducation à Barcelone. Si les commentaires sont aussi élogieux, c’est que Chucky, comme on le surnomme depuis son explosion à Pachuca (28 buts en 102 apparitions en Liga MX), réalise un début de saison canon pour ses premiers pas en Europe, au PSV Eindhoven.

Avec 9 réalisations en 9 matches joués, il est le co-meilleur buteur d’Eredivisie, avec son partenaire de club Jürgen Locadia. Un sacré bilan auquel il convient d’ajouter 3 passes décisives. Autant dire que les Néerlandais sont satisfaits d’avoir misé 8 M€ l’été dernier pour l’attirer dans leurs filets. Conscients de son potentiel, ils lui avaient déjà fait signer un bail courant jusqu’en juin 2023. « Je suis concentré à 100% sur le PSV. J’espère jouer pendant des années ici. Le PSV est un beau club avec des gens fantastiques », lançait-il récemment au micro de Fox Sports. Pas sûr pour autant que cela leur suffise à retenir leur n° 11 après cette saison. Il se murmure en effet déjà que Manchester City, Arsenal ou encore Manchester United auraient un œil sur lui. À surveiller.