Directeur sportif du FC Barcelone, Eric Abidal est l’un des éléments-clés de l’organisation de Josep Maria Bartomeu. Cependant, son terrible échange médiatique avec Lionel Messi a fragilisé sa position aux yeux des suiveurs du club blaugrana. Sans surprise, le futur du Français chez les Culés est logiquement remis en question. Mais dans un entretien accordé à Mundo Deportivo, l’ancien vice-président du club, Jordi Mestre, explique pourquoi l’ancien défenseur reste un homme important qu’il ne faut pas limoger.

« Pour avoir un avis, il faut connaître la situation (de l’équipe) de l’intérieur et savoir comment tout se passait. Normalement, on ne change pas d’entraîneur au milieu de la saison en étant premier du classement en championnat et qualifié pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Je suis d’accord sur le fait qu’il nous manquait une dynamique de jeu attractive, mais pas de résultats. Ça m’a fait mal et je pense qu’à eux aussi. Je les connais, ce sont de grands culés et je crois que la dernière chose qu’ils voulaient faire était de porter préjudice au club. Ce sont d’anciens partenaires de vestiaire, je suis sûr qu’ils se sont compris après avoir parlé », a-t-confié, avant d’affirmer que la nomination d’Abidal au poste de directeur sportif n’était pas une erreur. « Tout le monde peut faire des erreurs, il est assez intelligent pour s’en rendre compte. C’est une bonne personne et comme je l’ai dit, il n’a pas voulu faire de mal au club. Je sais que s’il pense qu’il peut nuire au club ou qu’il n’apportera rien de positif, il abandonnera. Eric est comme ça. Avec tout ça, il va apprendre qu’il ne faut jamais baisser la garde avec les médias et réfléchir à deux fois. » À bon entendeur.