La carrière de Jérémy Ménez au Mexique, où il est arrivé en janvier 2018 au Club América, ne se passe pas comme prévue pour l’attaquant français. Blessé pendant plusieurs mois, suite notamment à une rupture des ligaments croisés du genou, Ménez a effectué son retour à la compétition en mars. Mais il n’est apparu qu’à trois reprises dans l’effectif des Águilas, une absence qu’a justifiée son entraîneur, Miguel Herrera, qui a fustigé l’attitude de Ménez : « La vérité est qu’il ne s’entraîne pas bien, a confié le tacticien mexicain sur le plateau de la chaîne TDN. Il n’est pas impliqué dans l’équipe. Il faut être juste avec tous les joueurs, je l’ai approché et je ne le vois pas avec l’attitude de se battre pour avoir un poste. »

« Il devrait avoir compris que l’équipe faisait très bien les choses, a continué Herrera, qu’elle obtenait de bons résultats, que Nicolás Benedetti (le concurrent de Ménez au poste de milieu offensif au Club América,ndlr) faisait de très bonnes performances et qu’il devrait progresser. Il ne fait pas les choses comme il faut pour être bon. L’entraînement est le reflet d’un match. Même si vous avez beaucoup de qualités, si vous n’êtes pas bien physiquement, vous ne pouvez pas rivaliser au niveau du football mondial. Il n’est pas séparé de l’équipe, nous l’avons fait signer en raison de sa qualité. S’il se prépare bien, il sera sûrement de nouveau pris en compte. »