« Je ne vais pas pleurer dans les chaumières comme le font certains présidents, on verra dans les semaines à venir. À partir de lundi, pour 15 jours, le club va être fermé et tout le monde est au chômage partiel ». Voilà ce qu’a déclaré Laurent Nicollin, le président du MHSC, le 18 mars par rapport à la suspension de la Ligue 1 en raison de la pandémie de coronavirus qui n’a de cesse de se propager en France. Forcément, cette situation porte préjudice à de nombreux clubs et à certains joueurs, notamment dans les divisions inférieures. Daniel Congré (34 ans), le défenseur central de Montpellier, a voulu prévenir sur la position des joueurs pros.

« Côté professionnel, l’information de notre mise au chômage partiel m’a été transmise lors du comité d’entreprise, où je représente les joueurs. Je l’ai naturellement acceptée. La suspension du championnat va générer des pertes financières pour le club et ses salariés. Il serait désobligeant, voire indécent, de se plaindre alors que nous sommes, comme footballeurs professionnels, des privilégiés. Autour de nous, des gens seront autrement touchés par cette mesure économique. On pense d’abord à eux. Car cette décision ne manquera pas d’avoir un tout autre impact sur leur pouvoir d’achat », a confié l’ancien Toulousain dans les colonnes du Parisien ce dimanche.