Le conflit mêlant Hatem Ben Arfa et le Paris Saint-Germain devrait connaître son verdict d’ici peu. En effet, les deux parties s’étaient fait entendre devant le conseil de prud’hommes de Paris en octobre dernier. Le joueur réclame en effet 7,7 millions d’euros à son ancien employeur, correspondant aux primes qu’il n’a pas pu percevoir lors de sa dernière année de contrat où il a été mis de côté par le club de la capitale.

Selon les informations du Parisien, les prud’hommes doivent rendre aujourd’hui leur jugement. Pour rappel, le contrat du milieu offensif prévoyait un salaire de 500 000 euros (prime d’éthique incluse) et des primes liées à ses apparitions à hauteur de 2,12 millions d’euros.