Mardi, la presse espagnole annonçait que le transfert de Rodrigo à l’Atlético de Madrid était quasiment acté. On parlait alors d’un montant de 60 millions d’euros (bonus compris). Le joueur, lui, avait fait ses adieux à ses coéquipiers. Mais le dossier n’est pas encore bouclé comme a tenu à le préciser le directeur général du club ché, Mateu Alemany, en conférence de presse ce jeudi. « Il était essentiel que Valence parle et c’est pour cela que je suis ici. En ce qui concerne Rodrigo, j’ai évidemment été informé qu’un joueur important pourrait être vendu. Même si je n’ai pas participé aux négociations ».

Il a ajouté : « Il n’y a pas d’offre concrète de la part de l’Atlético de Madrid pour Rodrigo. Hier après-midi, le joueur a demandé à s’entraîner aujourd’hui. Lui-même ne se voit pas en dehors de l’équipe si sa sortie n’est pas concrète. Il est à disposition de Marcelino ». Puis il a précisé : « Là où il y avait un accord préalable et une offre, il n’y en a plus maintenant. Pour des circonstances qui n’ont rien à voir avec Valence, l’option de transfert de Rodrigo n’est plus sur la table. Mais je ne peux pas garantir qu’il sera ici le 2 septembre (...) J’ai vu Rodrigo très heureux aujourd’hui. Je ne suis pas sûr qu’il ait pris la décision de partir pour l’Atlético de Madrid ». Enfin, il a indiqué que Valence était prêt à réagir en cas de départ. « La situation de Rodrigo est stratégique et dépasse nos compétences. Elle est entre les mains du conseil d’administration et de l’actionnaire principal. Nous sommes préparés au fait de le remplacer. Nous nous lancerons sur un joueur important ».

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10