A l’été 2018, après une dernière expérience en Ligue 2 avec l’AJ Auxerre, Ludovic Obraniak (35 ans) raccrochait les crampons après une belle carrière longue de 16 années. L’international polonais (34 sélections, 6 buts), qui a disputé un Euro 2012 à la maison, a notamment porté le maillot du LOSC, des Girondins de Bordeaux ou encore du Werder Brême. Formé au FC Metz, l’ancien milieu offensif a quitté la Moselle pour rejoindre Lille en janvier 2007. Son destin aurait pourtant pu être tout autre.

« Je sortais de six mois incroyables avec Metz, on était largement premiers de Ligue 2. Lille entre en contact avec mon agent, on se met rapidement d’accord avec Claude Puel. C’est alors que mon agent me laisse un message vocal pour me prévenir que l’OM va rentrer dans la danse et que José Anigo va m’appeler. Problème, à l’époque, je ne consultais absolument pas mes messages vocaux. Autre problème, mes potes, qui savaient que j’étais sur le départ, n’arrêtaient pas de me téléphoner pour me faire des canulars téléphoniques en se faisant passer pour des directeurs sportifs. Du coup, quand je reçois un coup de fil avec l’accent marseillais, je laisse parler puis je dis : "non mais vraiment pour un accent marseillais il est plutôt mal imité". Et je raccroche. Le lendemain, mon agent me demande ce qu’il en est du coup de fil. Du coup, j’écoute son message vocal et réalise trop tard que j’avais eu le vrai José Anigo au téléphone », a confié Ludovic Obraniak au Phocéen. S’il a pu être sacré champion de France en 2011 avec les Dogues, le Franco-Polonais n’a pas caché son regret d’avoir snobé (involontairement) l’OM...