L’arrivée de Mario Balotelli à l’OGC Nice n’est seulement une belle opération sportive. C’est aussi et surtout un gros coup marketing réalisé par le club azuréen. Nouvelle coqueluche des Aiglons et de la Ligue 1, l’attaquant italien a dopé les chiffres de ventes de produits dérivés, à commencer par les maillots à son effigie. Une Balotellimania qui se répand aux quatre coins du globe.

« En une heure, il nous est arrivé de vendre dix maillots. Deux sur trois, c’est du Balotelli. On a eu des commandes de tous horizons, de Chine, Etats-Unis et même d’Australie... », indique au Parisien Richard Elkaïm, le directeur merchandising de l’OGCN. Un tel élan laisse les dirigeants niçois rêveurs puisque selon le quotidien régional, le Gym espère atteindre les 15 000 maillots vendus contre environ 8 000 en mai dernier.