Si le jeune ailier tunisien a bien rejoint l’OGC Nice, le transfert de Bassem Srarfi avait failli capoter dans les toutes dernières heures du mercato hivernal. Le 31 janvier, le président du Club Africain (l’ancien club du joueur), Slim Riahi avait annoncé sur les ondes d’une radio tunisienne : « je préfère que Srarfi rejoigne Lille » en expliquant que le club de Gérard Lopez offrait plus d’argent. Selon les informations de Nice-Matin, ce club étant endetté, il craignait que l’intégralité de la vente de son protégé passe dans le remboursement de la dette.

Srarfi, lui, voulait absolument rejoindre le Gym et son entourage avait publiquement annoncé « ce sera Nice ou sinon le joueur ne rentrera même pas en Tunisie ». Après différentes requêtes « farfelues » du président tunisien, toutes refusées par le club azuréen, Nice a tout de même finalement payé le joueur deux fois plus cher que prévu : alors que le prix annoncé était de 1,5 millions d’euros, la transaction avoisinerait finalement 3 millions d’euros selon Nice- Matin !