Hier, à la fin de la conférence de presse de l’AS Monaco, Thierry Henry a recadré son jeune joueur Benoît Badiashile. Sa faute ? Ne pas avoir rangé sa chaise au moment de partir. Son entraîneur n’a pas eu besoin de parler, le regard suffit. Un moment déjà mythique.