Samir Nasri est un nouveau joueur d’Anderlecht. L’information a de quoi surprendre mais elle est officielle depuis ce vendredi. Le joueur s’est engagé pour un an avec le club belge, assorti d’une option d’une saison supplémentaire. C’est une nouvelle aventure dans laquelle il se lance, lui qui va connaître un nouveau championnat après trois expériences infructueuses depuis son départ de Manchester City en 2017.

Entre un prêt au FC Séville, un court passage du côté d’Antalyaspor, un an et demi sans jouer pour cause d’une infraction aux règles antidopage et six derniers mois à West Ham où il aura été miné par les blessures, le Français a besoin de se relancer. « Je veux absolument aider Vincent et le club à réaliser leurs objectifs » lâche-t-il dans un premier temps. Cela tombe bien puisque les Mauves aussi espèrent enclencher un nouveau cycle.

Kompany a convaincu Nasri

Ils ont vécu l’une des pires saisons de leur histoire lors de l’exercice précédent entre mauvais résultats sportifs, de nombreux changements de coaches et une ambiance délétère autour du club. Pour redresser le club, les dirigeants ont fait appel à Vincent Kompany, qui vient en qualité d’entraîneur-joueur. C’est le défenseur central qui a réussi à convaincre Nasri de venir à Bruxelles. Les deux hommes se sont bien connus à Manchester City.

« J’ai reçu tout un tas de belles offres, mais c’est finalement avec beaucoup de conviction que j’ai choisi le RSC Anderlecht. Vincent Kompany fut mon coéquipier à Manchester City entre 2011 et 2017. Je le connais très bien et je sais quel projet il a en vue pour le RSC Anderlecht. Avec Vincent et avec toute l’équipe, je vais mettre tout en œuvre afin que ce projet soit une réussite. » Il n’y a plus qu’à associer les actes à la parole. Il portera le numéro 14.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10