Un nouveau départ. Pur produit du centre de formation du Paris SG, Romain Habran (23 ans), après plusieurs prêts au FC Sochaux, Laval ou Boulogne-sur-Mer, a décidé de quitter définitivement le club de la capitale cet hiver pour rejoindre le Royal Anvers Football Club, avec qui il s’est engagé jusqu’en juin 2019. Un choix qu’il a expliqué au micro de Foot Mercato. « J’ai choisi Anvers parce qu’il était temps pour moi de partir du Paris SG. J’ai fait toutes mes classes au PSG. Pour moi, c’était le bon moment pour quitter le cocon et partir dans un autre club. Un club mythique comme Anvers, en plus, c’est parfait. C’est l’âge parfait pour moi. À 23 ans, le moment était venu », a-t-il expliqué avant d’ajouter.

« Je connaissais déjà Anvers, je connaissais déjà la ville. Comme Dylan Batunbysika joue là-bas et que c’est mon ami, c’est plus facile pour moi. Il ne m’a dit que du bien du club. Je savais où je mettais les pieds. Je savais que j’arrivais dans un très bon club. La présence de Dylan m’a beaucoup aidé à faire mon choix. Le fait qu’il soit là est un gros plus pour moi. Mais même s’il n’avait pas été là, je crois que j’aurais dit oui à Anvers. », a-t-il confié. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ses premiers pas, en Espagne, sous le soleil d’Algorfa, pour le stage de reprise de l’écurie belge, se passent très bien.

« Ça se passe super bien, je joue tous les matches amicaux, je suis celui qui a joué le plus sur cette préparation, j’ai fait des bons matches. Franchement, je suis content », a-t-il glissé, ravi de rejoindre un club ambitieux, actuellement 4e au classement de Jupiler League, où le niveau et l’exigence sont élevés. « Le groupe a un très bon niveau. Il y a beaucoup de joueurs qui ont joué de gros matches, qui ont de grosses carrières derrière eux. Il y a Jelle Van Damme (ex-Ajax, LA Galaxy, Anderlecht), Mustapha Bayal Sall (ex-ASSE), Jonathan Pitroipa (ex-Rennes) mais aussi beaucoup de jeunes aux dents longues », a lancé le vainqueur du Tournoi de Toulon avec l’équipe de France U20 en 2015 avant d’insister.

Déjà sous le charme de Laszlo Bölöni et Anvers

« Il y a vraiment un bon groupe, ce n’est pas pour rien qu’on est 4e au classement », a-t-il assuré. Et s’il n’a pas voulu trop en dire sur les ambitions d’Anvers, le milieu offensif a bien voulu afficher les siennes. « Mes ambitions, c’est simple : je veux aider le club à atteindre ses objectifs, d’exploser. Je suis à un âge où c’est le moment pour exploser, d’autant que je suis avec un grand coach. Je ne me suis pas fixé d’objectif chiffré, ça viendra tout seul », a-t-il lâché, sur de lui et de l’impact qu’aura son nouveau coach, Lazlo Bölöni (ex-Rennes, Nancy, Sporting CP, AS Monaco), sur la suite de sa carrière.

« Ces trois dernières années, depuis que je suis professionnel, ça me manquait d’avoir un coach comme lui. Depuis le coach Bechkoura qui m’a formé au PSG, je n’avais plus trop connu ça. Ça fait trois semaines que je suis là, il est déjà comme un père pour moi, il est toujours derrière ses joueurs, il donne beaucoup de conseils, c’est quelqu’un de très vrai et de très humain. Travailler avec un coach comme ça, on ne peut pas rêver mieux. Je suis prêt à le suivre à 100%. Pour jouer au football, il faut jouer avec le cœur, parce que lui, il te coache avec son cœur », a-t-il assuré, avant d’insister. « Il faut lui redonner, ne pas calculer, ne pas compter ses efforts. Pour lui, je suis prêt à tout ça », a-t-il glissé, ne regrettant pas d’avoir quitté les Rouge-et-Bleu, et ce, même s’il restera à jamais marqué par son passage.

« Le PSG, ça me manque un peu. C’est là que j’ai grandi, j’ai tout appris là-bas, c’est là-bas que j’ai fait mes premiers pas professionnels. C’est le football. Il y a des moments où il faut partir. C’est là vie, il faut avancer. Le PSG et moi on pensait que c’était le bon choix de partir et d’écrire une nouvelle histoire », a-t-il raconté. « Je suis content d’être arrivé dans un club comme Anvers. Je n’aurai pas pu rêver mieux, en plus, le championnat belge est un bon championnat. Maintenant, je me concentre sur Anvers », a-t-il conclu. Débuts programmés pour le 21 janvier, avec, déjà, un match au sommet, contre le leader, le FC Bruges (21e journée de Jupiler League).