En trois ans à Porto, Moussa Marega a tout connu. 3e meilleur buteur (22 buts) de Liga NOS pour sa première saison avec les Dragões, 3e meilleur buteur (6 buts) de la Ligue des Champions 2018-19, l’ancien joueur du Poiré-sur-Vie ou d’Amiens dispose d’un CV et de statistiques pour le moins complètes pour un attaquant de pointe. Si cette saison est moins prolifique en buts (5 buts en 14 matches), l’international malien s’est mué en passeur décisif puisqu’il a déjà délivré 5 passes décisives depuis le début de la saison. Et comme à chaque période de mercato, le nom de Moussa Marega est inscrit en bonne place dans les calepins des directeurs sportifs de nombreux clubs européens. Mais comme à chaque fenêtre de transfert, la direction du FC Porto n’entend faire aucun cadeau aux courtisans de Marega, encore sous contrat jusqu’en juin 2021.

Cet hiver ne déroge pas à la règle, d’autant que les attaquants sont très recherchés cet hiver. Selon nos informations, l’OM a tâté le terrain auprès de l’entourage du joueur pour un prêt de six mois sans option d’achat. Une démarche qui n’avait bien sûr aucune chance d’aboutir. Nice aussi a tenté sa chance sans trop y croire. Comme souvent, c’est la Premier League qui se montre le plus intéressé par le profil de l’attaquant du FC Porto. Mais sans le sou, aucun d’entre eux n’est capable d’aligner les 30 M€ demandés par les Dragões. Que ce soit West Ham ou Tottenham, tous ont tenté de négocier un prêt payant avec option d’achat, en vain pour le moment. Un intérêt concret d’un club chinois et une proposition de salaire de l’ordre de 3 M€ par an n’ont pas vraiment fait rêver le joueur, d’autant que l’aspect financier n’est plus aussi favorable que par le passé.

Reste la piste italienne. Selon une source proche du joueur, le Napoli fait lui aussi le forcing pour tenter d’attirer le joueur. Mais le contexte difficile du club italien et aussi le racisme présent quasi quotidiennement en Serie A n’emballe guère Moussa Marega. Les prochaines heures s’annoncent décisives quant à l’avenir de l’attaquant malien… Qui n’exclut pas de rester six mois de plus à Porto. Une situation qui n’est pas sans rappeler celle de Yacine Brahimi qui avait dû attendre la fin de son contrat pour quitter le FC Porto. On souhaite à Moussa Marega une solution plus rapide.