Les premiers mois d’Antoine Griezmann à Barcelone sont plutôt compliqués. Sans être mauvais, le Français peine à reproduire ce qu’il avait pu faire à l’Atlético de Madrid. Les raisons des difficultés rencontrées par le natif de Mâcon sont nombreuses, mais la première chose qui nous vient en tête est son positionnement trop éloigné de l’axe, sur le côté gauche principalement. La dynamique de l’équipe, qui tourne plutôt bien niveau résultats mais peine à afficher une certaine fluidité dans l’animation offensive, n’aide clairement pas. Dans un long entretien accordé au site officiel de l’UEFA, l’international tricolore de 28 ans en a dit un peu plus sur ses premières semaines difficiles en Catalogne.

Celui qui compte 4 buts et 3 passes décisives en 12 apparitions en championnat a notamment expliqué son plan pour améliorer ses prestations : « il faut regarder ses matches, regarder ses occasions, regarder ce que l’on fait quand son équipe a le ballon. C’est ça l’apprentissage. Je joue sur la gauche, un nouveau poste pour moi, j’essaie de m’habituer. J’essaie aussi d’apprendre et de comprendre comment mes coéquipiers jouent. Ils sont tous nouveaux pour moi. Ce n’est pas moi qui commande les courses de Luis (Suárez), Leo (Messi) et Ousmane (Dembélé), des milieux de terrain ou de mon arrière gauche. J’essaie de comprendre aussi vite que je peux parce que l’équipe a besoin de moi, mais, parfois, c’est dur. Lorsque j’ai le ballon, je manque de confiance pour faire une passe, pour tirer au but, mais cela va venir avec le temps ».

« Je suis vraiment timide et j’ai du mal à aller vers les autres »

Antoine Griezmann le dit lui-même, le problème est aussi mental. Des aveux qui ont le mérite d’être honnêtes et assez rares dans le football de très haut niveau, et qui sont aussi symptomatiques de la pression que rencontrent les joueurs évoluant dans ces clubs d’élite. La question de son intégration dans le vestiaire barcelonais a aussi été soulevée à de nombreuses reprises dans les médias, où certains évoquaient une relation froide avec Lionel Messi et Luis Suarez, qui n’auraient pas voulu de son arrivée lors du dernier mercato estival. Des rumeurs que le joueur a tenu à démentir, confiant que les trois hommes se fréquentent, tout en avouant être assez timide.

« Oui, je suis vraiment timide et j’ai du mal à aller vers les autres en raison de cela. Je ne suis pas le genre de gars qui va lancer la conversation, je suis trop timide. Luis, Leo et moi, on apprend à se connaître, nous avons déjà dîné ensemble et notre entente ne peut que progresser avec le temps. Il est évident que ce qu’il peut se passer sur la pelouse ne peut que nous aider à nous sentir à l’aise lorsque nous jouons », a-t-il ainsi expliqué. Si la relation avec ses deux partenaires du front de l’attaque s’améliorera donc probablement avec le temps, il faut espérer un déclic assez rapide. Peut-être dès mercredi soir, avec ce match décisif face au Borussia Dortmund (rencontre à suivre sur notre live commenté) en Ligue des Champions...