Après Ludovic Butelle (2007/2008), Hatem Ben Arfa (32 ans) est devenu le deuxième joueur français à signer au Real Valladolid. Une véritable prouesse pour la modeste formation espagnole, seizième du classement de Liga. Présent aux côtés du natif de Clamart, le directeur sportif du club, Miguel Ángel Gómez, n’a d’ailleurs pas hésité à le souligner, précisant que HBA avait consenti un sacrifice d’ordre financier pour venir. « Il a fait un gros effort. Normalement, son profil économique était inaccessible. Il est venu grâce à ses sensations. Il se sent heureux ici. Le premier critère est le sportif. C’est un garçon qui donne de grands espoirs. Il connaît parfaitement l’équipe, il connaît notre équipe. Ce genre de joueur est compliqué à recruter. Au-delà de l’aspect économique, il a eu tant de sollicitations ».

Finalement, le choix de Ben Arfa s’est donc porté sur l’équipe présidée par le Brésilien Ronaldo. Et voici pourquoi. « Il y a plusieurs facteurs qui ont fait que je suis venu ici. Je voulais rejoindre l’Espagne, la Liga. Après, j’ai senti que le club me voulait vraiment, il m’a montré beaucoup d’intérêt. Je sais qu’ils ont un projet de faire grandir le club. Pour moi, c’était un choix facile à faire. Il y avait tout pour que je choisisse Valladolid », a déclaré le Français, avant de poursuivre. « Ronaldo m’a convaincu pour que je vienne ici. C’était un choix facile à faire comme je l’ai dit. J’ai senti que le club était très intéressé. Comme je fonctionne beaucoup à l’instinct, j’ai senti qu’ici c’était un bon endroit. »

Ben Arfa se sent prêt

Un bon endroit pour rebondir, même si les nombreuses sollicitations qu’a reçues l’ancien Rennais laissent penser qu’il avait l’opportunité d’évoluer dans une équipe plus ambitieuse. Ben Arfa n’a d’ailleurs pas échappé à cette remarque, mais le joueur assume sa décision. « J’ai joué à Nice, à Rennes, à Newcastle, des clubs qui ne jouent pas forcément le haut du tableau, même si dans tous les clubs où j’ai été, j’avais l’intention de gagner un titre. Là, j’ai fait un choix football. (...) J’ai suivi un peu Valladolid. C’est une équipe solide, solidaire. Ils ont une bonne base offensive. Ils défendent bien ensemble. Je peux apporter un peu de créativité offensive pour se créer plus d’occasions et marquer plus de buts ».

Enfin, celui qui portera le numéro 3 à Valladolid a évoqué l’une des grandes interrogations le concernant : sa condition physique. Pour rappel, Ben Arfa s’est certes affiché sur les réseaux sociaux en train de s’entraîner avec un coach personnel, mais le joueur n’a plus disputé de match officiel depuis le 12 mai dernier, soit un peu plus de huit mois sans compétition. Mais HBA l’assure, il est prêt. « Je m’entraîne pratiquement tous les jours. J’avais un rythme de professionnel. J’ai beaucoup travaillé pour être prêt. Je me sens bien dans mon corps et dans ma tête. On va en parler en interne (pour savoir s’il peut jouer dès le week-end prochain contre Majorque, ndlr). On verra comment les choses vont évoluer. On a déjà discuté avec le coach. » Patience donc.