Les gagnants

Atlético de Madrid : les Colchoneros sont encore sortis vainqueurs du mercato estival. Et pour cause, les Madrilènes n’ont perdu aucun joueur important de leur effectif si ce n’est un Gabi qui était déjà sur la fin, retenant tous les cadres, et se sont bien renforcés. Le champion du monde Thomas Lemar (70M€), l’ailier portugais Gelson Martins (0€), le "futur Busquets" Rodri (20M€), Santiago Arias (12M€) ou encore Nikola Kalinic (prêt) sont ainsi venus renforcer une équipe du Cholo Simeone qui se doit d’être candidate à tous les titres cette saison.

FC Barcelone : cas similaire à celui de l’Atlético de Madrid, dans la mesure où les Catalans n’ont pas perdu de joueur majeur si ce n’est Andrés Iniesta. Et maintenant, Ernesto Valverde possède un banc de touche considérable, bien renforcé par les arrivées de joueurs comme Clément Lenglet, Arthur Melo, Malcom ou Arturo Vidal. L’effectif est meilleur qualitativement et quantitativement, ce qui faisait défaut aux Blaugranas ces dernières années, notamment dans le secteur offensif.

Betis : même si les Andalous ont perdu le talentueux Fabian Ruiz, tout semble en place pour que les troupes de Quique Setién régalent encore cette saison. Et pour cause, les Sévillans ont enregistré les arrivées de joueurs du calibre de William Carvalho, l’international portugais, ou de Sergio Canales, qui s’est relancé à la Real Sociedad. Le Japonais Takashi Inui, le prometteur Giovani Lo Celso ou le nouvel international espagnol Pau Lopez sont certains des noms arrivés en Andalousie pour permettre aux Beticos de viser une qualification européenne une saison encore.

Ils se sont bien renforcés

Valence : on prend les mêmes et on recommence. Si le dossier Gonçalo Guedes a logiquement été au cœur de l’actualité estivale des Ches ; le Portugais n’a pas été le seul renfort du 4e de la dernière édition de la Liga. Le couteau suisse Daniel Wass ou le latéral droit Cristian Piccini sont arrivés, alors que Mouctar Diakhaby a lui aussi posé ses valises à Mestalla. On notera que le secteur offensif a été bien renforcé par les arrivées de Michy Batshuayi et de Kevin Gameiro. Mais surtout, Marcelino Garcia Toral n’a perdu aucun titulaire, à l’exception de Zaza sur qui il ne comptait pas spécialement.

Rayo Vallecano : de retour en Liga, le club madrilène a réalisé un mercato très complet. Le club de Vallecas a conservé Raul de Tomas, qui a dépassé les 20 buts la saison dernière, à nouveau prêté par le Real Madrid. Ensuite, le Rayo s’est offert certains des meilleurs éléments de la dernière édition de deuxième vision comme José Angel Pozo (Almeria) ou Alvaro Garcia (Cadiz). Des joueurs bien connus des fans de Ligue 1 comme Gael Kakuta, qui avait vécu la meilleure saison de sa carrière au Rayo, ou Gianelli Imbula sont aussi arrivés à Vallecas, tout comme Luis Advincula, le latéral gauche de la sélection péruvienne.

Villarreal : le Sous-Marin sort d’un mercato très intéressant. Certes, Rodri s’en est allé à l’Atlético de Madrid, mais il a été remplacé par l’espoir argentin Santiago Caseres, qui a déjà montré l’étendue de son talent lors de ces 3 premières journées, avant de se blesser. Mais ce n’est pas tout, puisque Santi Cazorla est revenu, et malgré sa longue absence due aux blessures, l’ancien Gunner est au niveau ! Devant, le nouveau duo Gerard Moreno - Toko-Ekambi promet de belles choses et devrait garantir un bon nombre de buts à l’équipe.

Ils ont perdu

Séville : le mot "perdant" reste à relativiser, dans la mesure où certains joueurs de qualité comme Quincy Promes ou André Silva sont arrivés, et Pablo Machin, excellent coach, a une équipe très intéressante sur le papier. Mais force est de constater que les Sévillans ont perdu certains joueurs majeurs comme Steven N’Zonzi ou Clément Lenglet, pas forcément remplacés qualitativement parlant. De plus, certaines recrues réclamées par l’entraîneur comme Portu ne sont finalement pas arrivées.

Real Madrid : là aussi, les Merengues conservent un effectif d’une qualité considérable, et ont d’ailleurs très bien démarré leur saison. Mais force est de constater que Cristiano Ronaldo, joueur majeur du Real Madrid ces dernières années, n’a pas été remplacé, et le secteur offensif madrilène laisse donc quelques doutes malgré l’arrivée de Mariano. Kovacic, bien que joueur avec un rôle secondaire, n’a également pas été remplacé. Les renforts comme Courtois ou Odriozola ne répondaient pas à des besoins imminents puisque les positions étaient déjà bien couvertes, et Vinicius Araujo devrait pour l’instant continuer de jouer avec le Real Madrid Castilla.

Eibar : les Basques ont perdu beaucoup des cadres qui ont permis au club de se maintenir en Liga au cours de ces dernières années. Le latéral droit Ander Capa et le milieu de terrain défensif Dani Garcia ont ainsi pris la direction de l’Athletic. Takashi Inui, le redoutable ailier japonais, s’est engagé avec le Betis, pendant que David Juncà s’en est allé au Celta, alors qu’Ivan Alejo est parti à Getafe. Des pertes considérables sur le plan sportif, d’autant que plusieurs de ces joueurs sont partis au terme de leur contrat, les Armeros n’ayant donc rien récupéré derrière. Peu de recrues de qualité sont arrivées derrière...