Cela faisait longtemps qu’il en rêvait. Officiellement transféré au Real Madrid en échange d’un chèque de 35 M€, Thibaut Courtois fait son grand retour en Espagne, quatre ans après avoir quitté l’Atlético. Une arrivée chez le grand rival des Merengues qui a bien évidemment été largement commentée, certains n’ayant d’ailleurs pas traîné pour diffuser sur les réseaux une vidéo dans laquelle Courtois entonne un chant anti Real. Mais pour l’international belge, le plus important n’est pas son passé colchonero.

« Quand vous êtes enfant, il y a toujours un club qui vous attire. Il y avait Casillas qui me faisait rêver. Depuis ce jour-là, j’ai toujours été attiré par le Real. J’avais un maillot d’Iker. Et quand mes amis allaient à Madrid, ils me ramenaient toujours un souvenir du Real. Si vous jouez bien, vous savez qu’un club comme Madrid vous repère. J’ai reçu des offres plus intéressantes économiquement, mais je voulais le meilleur club du monde. Mes enfants étaient ici (à Madrid) aussi. Donc je n’ai pas douté sur le fait que je voulais être ici. (...) Mon objectif c’était de venir ici, mais je ne pouvais pas le dire dans la presse », a-t-il déclaré en conférence de presse.

Pas peur de Keylor Navas

Tout heureux de revêtir enfin la tunique merengue, Courtois a ensuite évoqué ses objectifs. « J’arrive dans un club qui vient de gagner 3 Ligues des Champions consécutives. C’est important de continuer à gagner. Ça doit être notre objectif. C’est le mien en tout cas. Nous avons une superbe équipe ». Enfin, le Diable Rouge est revenu sur la situation des portiers au Real et son nouveau coéquipier, Keylor Navas, prêt à se battre pour rester le n° 1. Courtois acceptera-t-il de partager la cage madrilène ?

« Quand je suis arrivé à Chelsea en 2014, je devais remplacer Petr Cech et au final j’ai parlé avec lui. Nous, les gardiens, nous sommes à part dans le vestiaire. C’est important pour le quotidien de bien s’entendre. Je n’ai pas de doute sur le fait que je vais bien m’entendre avec le groupe. Je vais donner le maximum pour aider le Real à gagner des trophées. L’occasion aussi pour Courtois d’assurer qu’il n’a reçu aucune garantie d’être le titulaire. Non, et personne ne doit le faire. Ce serait une erreur. Tu dois démontrer à l’entraînement que tu es le meilleur. Ça doit être comme ça. Personne ne m’a jamais donné de garanties pour que je sois titulaire. À Chelsea, c’était comme ça aussi ».