Cinquième du classement de Liga, le Real Madrid compte déjà dix points de retard sur son éternel rival, le FC Barcelone. Un constat qui n’est pas sans rappeler la situation de l’an passé. Et si le Real version Zidane avait su se réveiller pour oublier la perte du titre national en remportant une troisième Ligue des Champions consécutive, les Merengues de Solari sauront-ils rééditer pareil exploit ? À Madrid, pas grand monde n’y croit.

Une situation très compliquée face à laquelle les cadres de l’équipe première ont réagi hier après-midi. La veille, le capitaine Sergio Ramos avait déjà annoncé la couleur. « Demain (hier), nous nous dirons les choses en face parce que, face à tout problème, il y a une solution. Ce sera fait entre nous, pour que rien ne sorte ». Et comme prévu, une réunion de crise s’est donc tenue entre Merengues au centre d’entraînement du club, à Valdebebas. Marca nous apprend d’ailleurs que Sergio Ramos et Santiago Solari ont été les deux personnes à s’exprimer durant dix minutes, à temps égal.

Gareth Bale en prend pour son grade

Le but de ces deux interventions a bien évidemment été d’avoir des critiques constructives et de « faire une sorte de « Contrôle-F5 » pour repartir de zéro », écrit le quotidien madrilène. Cette réunion sera-t-elle suivie d’effets positifs ? Le match de Coupe du Roi contre Leganés nous apportera peut-être des réponses. En revanche, alors qu’aucun joueur n’était pointé du doigt pour expliquer les maux de la Casa Blanca, cette fois, l’histoire est différente. Et c’est Gareth Bale qui paie la note. Encore une fois blessé, le Gallois aurait, selon des rumeurs relayées par AS et Sport, vu ses coéquipiers lui signifier que beaucoup d’entre eux jouaient avec des douleurs.

En clair, l’ancien pensionnaire des Spurs est accusé de ne pas mouiller le maillot et de rejoindre l’infirmerie un peu trop facilement. Ciblé, Bale appréciera d’ailleurs la double page que lui a consacrée le quotidien madrilène dans son édition du jour. La première évoque son départ précipité du stade Santiago Bernabéu à la 78e minute du match face à la Real Sociedad, tandis que le titre de la deuxième est assez explicite : « le Gallois est la cause de la non venue de Mbappé ». Un article indiquant que, l’été dernier, Florentino Pérez a préféré conserver son joueur malgré une offre de plus de 100 M€ de MU au lieu de recruter le Français, considéré comme le grand espoir du football mondial...