En Espagne, lorsque l’on parle de formation de jeunes, il est compliqué de ne pas évoquer Villarreal. Rodrigo Hernandez, Manu Trigueros, Santi Cazorla, Bruno Soriano ou Mario Gaspar sont quelques uns des joueurs passés par l’académie du Sous-Marin Jaune, qui possède un des centres d’entraînement les plus modernes d’Europe, où sont hébergés et s’entraînent les jeunes pousses du club. Et après le départ du premier cité à l’Atlético de Madrid, un nouveau jeune permet aux supporters d’avoir des étoiles dans les yeux en pensant à l’avenir : Samuel Chukwueze. Du haut de ses 19 ans seulement, le Nigérian est la sensation de ces dernières semaines du côté de Vila-Real, inscrivant notamment son premier but en Liga lors de la dernière journée de championnat face au Rayo Vallecano (2-2).

Et c’est en Angleterre qu’il était censé jouer en ce moment. Effectivement, après avoir brillé lors du Mondial U17 remporté par son pays, tout semblait bouclé pour que l’espiègle ailier s’en aille rejoindre Arsenal, avec qui il avait même passé la visite médicale. Mais faute d’un accord final entre les Gunners et la Diamond Academy, l’opération est tombée à l’eau au tout dernier moment, et c’est là que Villarreal s’est engouffré dans la brèche. Il évoluera avec l’équipe U19 du Sous-Marin, mais il n’y fera pas long feu, puisqu’il sera rapidement promu avec l’équipe B du club qui évolue en D3 tant il survolait chez les jeunes. Là aussi, son rendement sera immédiat ; à tel point que cet été, la direction du club décide de lui faire signer un nouveau contrat avec une clause libératoire à 30 millions d’euros, et ce sans avoir disputé le moindre match en première division ! C’est dire à quel point on semble convaincu de son potentiel au club.

Une clause à 30 millions sans avoir joué en pro !

Une progression fulgurante qui débouchera rapidement sur un début en équipe première en Europa League, face aux Glasgow Rangers, le 20 septembre dernier. C’est le 4 novembre, face à Levante, qu’il débute en Liga, en tant que titulaire qui plus est, trois jours après avoir marqué son premier but, contre Almeria en Coupe. Le 11 novembre, il enchaîne sur une nouvelle titularisation avec un but à la clé, face à Levante. Quelques apparitions où il a su rééditer ce qu’il a si bien fait à un niveau inférieur et qui ont suffi à enflammer le Stade de la Céramique... Ailier gaucher extrêmement rapide, il possède une facilité énorme pour éliminer les adversaires. Mais surtout, c’est un joueur qui tente énormément, et n’hésite pas à prendre ses responsabilités lorsque l’équipe a du mal devant, ce qui est le cas en ce moment à Villarreal. Un culot énorme balle au pied, couplé à une finesse technique et une puissance physique qui nous rappelle Arjen Robben, dont il a confié s’inspirer.

On le voit très souvent prendre le ballon sur ce flanc droit de l’attaque et repiquer dans l’axe pour enchaîner sur une frappe, à la manière du Bavarois lors de ses plus belles années. Sa facilité à jouer des deux pieds lui permet aussi de permuter et de passer à gauche. Chez les jeunes, il a affiché un sang froid à toute épreuve devant le but adverse. Un véritable poison pour les défenses rivales, qui est appelé à faire de grandes choses. Supporters, entraîneurs, adversaires, journalistes... Tout le monde a très vite décelé son potentiel. Il avait même été appelé en sélection par Gernot Rohr avant de débuter en Liga ! « Il a un très bon pied gauche, il est rapide, il a un centre de gravité bas, qui lui donne de l’équilibre, et il peut marquer et passer », confiait le sélectionneur du Nigeria il y a peu. Les Eagles et Villarreal ont de quoi se mettre à rêver...