La situation d’Ousmane Dembélé devient de plus en plus inconfortable en Catalogne. A nouveau sur le banc de touche au coup d’envoi du Clasico face au Real Madrid ce dimanche, le Français a fini par entrer en jeu, délivrant même une passe décisive pour Arturo Vidal. Pourtant décisif, il semble faire perdre patience à ses dirigeants. La cause ? Un comportement inadéquat pour un joueur professionnel comme ce retard survenu à l’entrainement cette semaine.

Si le club a rapidement démenti cette information, tout comme son entraîneur Ernesto Valverde, Dembélé a répondu aux différentes critiques lors d’un entretien accordé à Téléfoot ce dimanche. « J’ai l’habitude avec les entraîneurs qu’ils me piquent un peu en dehors du terrain. Non, je ne suis pas nonchalant. Je ne sais pas, c’est comme ça. On attend beaucoup de moi. A moi de tout donner sur le terrain et de ne rien lâcher. »

Tous les dirigeants ne sont pas d’accord

Seulement, sa situation est de plus en plus précaire à en croire une nouvelle information dévoilée par la RAC1 ce lundi. Les dirigeants en ont assez de ce comportement en dilettante et se sont réunis jeudi dernier pour prendre une décision. Tous ne sont pas d’accord précise le média, mais ils vont étudier la possibilité de vendre le Français lors du mercato d’hiver et sonder le marché pour trouver de potentiels intéressés. Pour rappel, il avait coûté quasiment 140 M€ bonus compris à l’été 2017.

Voilà qui met l’ancien du Borussia Dortmund dans l’embarras. Ciblé par la presse catalane mais aussi par son sélectionneur Didier Deschamps, qui n’a pas hésité à le recadrer publiquement lors du dernier rassemblement de l’équipe de France, l’ailier a maintenant deux mois avant le prochain mercato pour convaincre ses dirigeants mais aussi son entraîneur de changer d’avis. Avant cela, Deschamps aura donné sa nouvelle liste pour les matches de novembre. La présence ou non de Dembélé donnera déjà un premier indice.