Le feuilleton du transfert d’Antoine Griezmann au FC Barcelone a pris fin ce vendredi. Mais comme un bon scénario de série télévisée, l’officialisation a ouvert la porte à un nouvel épisode, voire une nouvelle saison. L’Atlético de Madrid ne conteste pas le transfert du joueur mais demande au Barça de payer ce qu’il estime être le vrai prix. Comme déjà expliqué lors de papiers précédents, la clause du Français a baissé de 200 M€ à 120 M€ le 1er juillet dernier. Une fois cette date passée, le club blaugrana a pu enclencher les démarches.

Les Colchoneros contestent puisque d’après eux, les dirigeants barcelonais ont entamé les négociations avec leur futur joueur dès le printemps : une démarche interdite par la FIFA. Le club madrilène s’en est donc pris au joueur et au Barça et a porté l’affaire devant l’instance internationale, comme révélé par Enrique Cerezo, le président de l’Atlético, sur les ondes de la RAC1. « Si le club a fait ce communiqué, c’est parce qu’on a des preuves. »

Le clan Griezmann a aussi ses preuves

Face à cette tempête médiatique et alors que Griezmann sera présenté demain à la presse au Nou Camp, l’avocat du joueur a répondu aux diverses accusations des Matelassiers dans les colonnes de l’Equipe. D’après Sevan Karian, l’Atlético n’adopte pas la bonne attitude. « Antoine est évidemment très déçu par l’attitude de l’Atlético de Madrid et de ses dirigeants, qui font preuve d’une mauvaise foi assez hallucinante dans ce dossier et communiquent publiquement tout l’inverse de ce qu’ils lui ont dit en privé ! » lâche-t-il dans un premier temps.

L’avocat indique ensuite que les menaces madrilènes ne lui font pas peur puisqu’il aurait lui aussi des arguments à faire valoir. « Qu’ils prennent leurs dispositions, nous en ferons de même s’il le faut. Mais, pour l’instant, il n’y a qu’une seule chose qui compte, c’est le nouveau chapitre de sa carrière qu’il est en train d’ouvrir et qu’il a bien l’intention de célébrer ce week-end en découvrant sa nouvelle maison. » Un nouveau bras de fer est bel et bien lancé entre Griezmann et l’Atlético de Madrid.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10