Pour accepter de reprendre les rênes du Real Madrid un an après son départ, Zinedine Zidane avait exigé l’assurance d’un mercato cinq étoiles. Plutôt discret jusque-là sur le marché des transferts, le club de la capitale n’a pas eu d’autre choix que d’accéder aux requêtes du Français, conscient qu’il fallait renouveler un effectif en fin de cycle. Homme de parole, Florentino Pérez a alors tenu ses promesses en signant un début de mercato assez impressionnant avec les arrivées d’Eden Hazard, Luka Jovic, Ferland Mendy ou encore d’Eder Militão (Rodrygo avait été engagé l’an dernier puis prêté à Santos). Jusqu’ici, tout allait bien. Mais peu à peu, Zidane a vu ses plans se compliquer.

Dans le sens des arrivées, ZZ n’avait qu’une priorité : Paul Pogba. Dès le mois de mars, le Marseillais avait d’ailleurs commencé à placer ses pions avec une sortie médiatique dans laquelle il a ouvertement affiché son envie de le recruter. « Paul Pogba me plaît beaucoup, je le connais personnellement. C’est un joueur qui apporte beaucoup, peu d’entre eux font ce qu’il fait. Il sait comment défendre, attaquer. Il sait tout faire sur le terrain. Mais pour ce qui est des rumeurs, il ne joue pas dans mon équipe, il joue à Manchester United et vous devez le respecter. Mais il a toujours dit, il m’a toujours dit, que Madrid était le club qui l’intéressait beaucoup ». Depuis, plus rien.

Zidane n’aura pas Pogba

Manchester United s’est accroché à son milieu de terrain et n’a engagé personne histoire de compenser un éventuel départ du champion du monde. Le mercato anglais ayant depuis refermé ses portes, Zidane sait qu’il est quasiment impossible de revenir à la charge, même si Pogba a le droit d’être vendu cet été. Une solution de remplacement a toutefois été proposée à "Zizou". Selon AS, Florentino Pérez a bien glissé le nom du Batave de l’Ajax Amsterdam, Donny van de Beek. La venue du jeune milieu de terrain pourrait même être en bonne voie, mais le quotidien madrilène ajoute que Zidane ne serait pas plus enthousiaste que ça. Enfin, dernier point concernant le rayon arrivée, le cas Neymar risque de faire jaser en interne.

En effet, si Pogba ne faisait pas l’unanimité au sein du board merengue, l’intérêt du président Florentino Pérez pour un certain Neymar est certain. D’ailleurs, l’international auriverde du Paris Saint-Germain fait la Une de toute la presse sportive espagnole ce matin. De quoi valider les manoeuvres réalisées en coulisse visant à contrecarrer les plans du FC Barcelone. Et ça, Zidane pourrait l’apprécier moyennement. ce n’est pas un secret de rappeler que le technicien tricolore n’est pas le premier fan du Parisien. Dès lors, Pérez prendra-t-il le risque de le lui imposer avec le spectre de voir Zidane lui claquer entre les mains une deuxième fois ? A Madrid, il se murmure que si le patron merengue réalise un coup clinquant en cette fin de mercato, ce sera Neymar.

Le cas Neymar et des indésirables toujours présents

Ensuite, le casse-tête de Zidane concerne également le rayon des départs. Depuis plusieurs semaines, le champion du monde 98 multiplie les sorties médiatiques pour pousser Gareth Bale à se trouver un nouveau club. Lors de la tournée nord-américaine du club, ZZ avait même laisser entendre que le Gallois était sur le point de plier bagage. Depuis, les deux seuls marchés capables d’assumer financièrement un tel joueur (la Chine et l’Angleterre) ont fermé leurs portes. Le Real Madrid n’a donc plus trop le choix : conserver Bale, tenter de le placer au PSG dans le cadre de l’opération Neymar ou consentir un prêt ou une importante baisse de prix pour le marché italien.

Autre cas à suivre : James Rodriguez. Rentré d’un prêt de deux ans au Bayern Munich, le Colombien est complètement ignoré par Zidane. Un temps annoncé tout proche du Napoli, l’ex-Monégasque semble privilégier un avenir à l’Atlético de Madrid. Entre temps, les Colchoneros ont corrigé les Merengues en amical (7-3) et la Casa Blanca ne serait pas vraiment partante pour renforcer un rival qui paraît déjà en forme. Enfin, quid aussi du futur de Mariano Diaz. Le joueur s’accroche à Madrid, mais ZZ n’en veut pas. Souvent annoncé partant, l’ancien Lyonnais risque d’être l’un des acteurs de la fin du mercato.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10