Neuf ans après avoir quitté le FC Lorient et la France pour Arsenal, en Angleterre, Laurent Koscielny est de retour. Le défenseur français, qui cherchait un nouveau club cet été après un petit bras de fer avec les Gunners, s’est engagé en faveur des Girondins de Bordeaux ce mardi. Au lendemain de l’officialisation du transfert, le joueur de 33 ans s’est présenté en conférence de presse pour son introduction officielle. L’occasion de revenir dans un premier temps sur son choix : « ça fait pas mal de temps que je réfléchis aussi à la suite de ma carrière avec ma famille. Quand l’opportunité Bordeaux s’est présentée, j’ai essayé de peser le pour et le contre pour savoir si c’était le bon choix. Je pense que ça l’est, je suis très heureux de pouvoir venir dans ce club historique. »

S’il a atterri à Bordeaux, l’ancien international français a aussi vu d’autres clubs s’intéresser à lui, comme l’OL ou le Stade Rennais. Mais le projet bordelais a fait la différence, en plus de son choix de vie. « Il y a certainement d’autres clubs qui m’ont demandé. Mais comme je l’ai dit, la rencontre avec le président a été un rendez-vous important. J’ai tout de suite senti que le projet était cohérent, et que j’étais capable de m’investir dans ce projet. Après, on discute avec sa famille, pour notre avenir, et comme tout était réuni pour que nous soyons heureux ici... », a enchaîné l’ancien Gunner, pas gêné par le fait que le club au scapulaire ne dispute aucune Coupe d’Europe : « non, ce n’est pas bizarre. Il n’y a pas de coupe d’Europe cette année. Mais l’objectif, c’est de grandir ensemble pour essayer de redevenir un top club européen en France. »

« Concernant mon départ (d’Arsenal), ce n’est pas à moi d’en parler »

S’il a longtemps évoqué son choix et ses objectifs, Laurent Koscielny a surtout eu le droit à des questions sur son départ compliqué d’Arsenal, lui qui n’a pas hésité à aller au clash avec sa direction. Un sujet que le principal concerné a tenté d’éviter . « Concernant mon départ, mon transfert, tout ça ce n’est pas à moi d’en parler. Moi, je suis tourné sur Bordeaux, il y a un match qui arrive très rapidement samedi. Voilà, je n’ai pas besoin d’aller plus loin dans ma réponse, a expliqué le natif de Tulle, avant de poursuivre lors d’une autre question. J’ai un très grand respect pour Arsenal, j’y suis resté 9 ans, j’ai montré mon respect sur le terrain. Après, tout ce qui concerne le transfert, la situation avec le club, vous voyez avec Eduardo (Macia, le directeur du football, ndlr). »

Le sujet Arsenal passé, tout comme son arrivée à Bordeaux, Laurent Koscielny peut donc désormais se tourner vers l’avenir avec notamment ses premiers pas sous nouvelles couleurs. Et ce dernier semble encore avoir besoin de temps : « j’ai passé 3 semaines avec un préparateur physique et quelques joueurs. Il me manque quand même le rythme des matches et des exercices collectifs car l’espace n’est pas le même. Donc il faut que je retrouve mes sensations et que j’apprenne à connaître mes coéquipiers. Je ne sais pas si je vais jouer samedi mais je vais tout faire pour revenir avec mes conditions physiques pour pouvoir évoluer le plus rapidement possible. » Il ne reste donc plus qu’à travailler avec sa nouvelle formation.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10