94e minute de Nîmes-PSG le 1er septembre dernier. Kylian Mbappé accélère et s’échappe lorsque Téji Savanier, le milieu nîmois, le fauche méchamment en pleine course. L’attaquant parisien se relève et vient bousculer son adversaire. La mauvaise réaction de l’international français est logiquement sanctionnée d’un carton rouge par l’arbitre Jérôme Brisard, auquel a droit également Savanier.

Il y a 8 jours, la commission de discipline de la LFP avait tranché : Kylian Mbappé avait écopé de 3 matchs de suspension. En parallèle, Savanier était lui suspendu 5 matchs (4 fermes plus 1 de sursis qui tombe). L’instance avait accordé une importance particulière à la qualification de « faute grossière » précisée par monsieur Brisard concernant la béquille dont avait été victime Mbappé. Mais du côté de Nîmes, on jugeait la sanction de Savanier disproportionnée au regard de son geste.

Nîmes a donc décidé de faire appel, comme le révèle L’Équipe, ce qui pourrait avoir de lourdes conséquences pour le PSG et Kylian Mbappé. En effet, si Savanier fait appel (via une lettre adressée ce jeudi à la FFF), alors Mbappé devra lui aussi être rejugé par la commission d’appel de la FFF. Une commission qui est, comme souvent dans ce genre de cas, plus sévère que celle de la Ligue. Savanier, 26 ans, espérera voir sa sanction réduite. Le PSG, qui avait accepté la décision de la Ligue et n’avait pas prévu de faire appel, va lui trembler en attendant le nouveau verdict, qui pourrait priver l’une de ses stars de matches supplémentaires... Selon nos informations, le dossier sera jugé par la commission d’appel de la FFF le jeudi 20 septembre prochain.