À joueur technique, onze de rêve technique. C’est le slogan qui pourrait résumer la composition de la dream team dévoilé par Hatem Ben Arfa à notre micro. Éternel espoir du football tricolore, on croyait avoir retrouvé le joueur qui nous avait émerveillés plus jeune lors de la saison dernière passée sous les couleurs de Nice. Mai cette saison, après un transfert très médiatique au Paris Saint-Germain, l’ancien Lyonnais et marseillais n’a jamais pu s’imposer. Mais au fond il garde cette image de prodige du ballon, infiniment doué techniquement et puant le jeu, le beau jeu. C’est tout l’intérêt de son onze de rêve.

Symboliquement, Ben Arfa a choisi pour garder les cages de sa dream team, le plus technique des gardiens : Manuel Neuer. L’international allemand a, selon lui, « révolutionné le poste grâce à son intelligence  ». Devant, lui, l’ancien Aiglon choisit d’aligner Daniel Alves au poste de latéral droit. « C’est joueur créatif, qui monte et on voit bien cette année que le FC Barcelone sans Alves a un manque. » À gauche, son homologue est madrilène en la personne de Marcelo, « un arrière latéral qui monte beaucoup aussi, mais qui défensivement est très bon ».

« Ronaldo a tout »

La charnière centrale est composée de la légende milanaise, Franco Baresi, « un joueur intelligent, malin et technique » pour Ben Arfa. Il est accompagné par le capitaine de toujours du Barça, Carles Puyol. À eux deux, ils forment une charnière centrale solide et qui pour l’ancien joueur de Newcastle « sera très compliquée à passer ». Bâti en 4-3-3, le onze de rêve de Ben Arfa est composé au milieu de trois légendes vivantes du foot. Les trois ayant joué au FC Barcelone. À savoir, dans l’ordre, Xavi, Iniesta et Maradona. Une composition qui fait rêver le joueur de 30 ans, la qualifiant de « très lourd ».

Enfin, les trois attaquants sont aussi passés, ou évoluent encore pour un, sous le maillot blaugrana. À droite, on retrouve l’Argentin Lionel Messi. À gauche, le brésilien et Ballon d’Or 2005, Ronaldinho. Et enfin, en pointe, un autre génie venu du Brésil, Ronaldo, double Ballon d’Or en 1997 et 2002. Pour Ben Arfa, Il Fenomeno est l’attaquant « qui a tout : la puissance, la technique, la rapidité, le physique. » Pour animer cette équipe, que l’international français est certain qu’« elle gagne la Coupe du monde », le parisien a désigné l’ancien entraîneur de Southampton, Claude Puel pour la diriger. Et encore une fois tout est une question de créativité : « Puel est un coach qui va laisser s’exprimer la créativité de tous ces joueurs-là. Ces derniers en ont besoin. »