Dans une situation sportive compliquée, l’Olympique Lyonnais se devait de réagir après cinq rencontres de suite sans gagner. En déplacement sur la pelouse du promu brestois, les Gones optaient alors pour un 4-2-3-1 avec les titularisations de Martin Terrier et Maxwel Cornet en lieu et place de Memphis Depay et Houssem Aouar. De son côté, Brest choisissait le même système avec Gaëtan Charbonnier en pointe de l’attaque. Assez prudent, Lyon se procurait toutefois une occasion précoce. Trouvé par Maxwel Cornet, Bertrand Traoré poussait Gautier Larsonneur à la parade (4e). La réponse ne se faisait pas attendre. Yoann Court (9e) et Mathias Autret (13e) frappaient en direction du but d’Anthony Lopes.

Les débats étaient très équilibrés dans un match assez calme, mais Lyon finissait par prendre les devants. Pressé très haut par Martin Terrier, Ibrahima Diallo perdait le ballon dans la surface. Moussa Dembélé surgissait et ouvrait le score (1-0, 28e). La réaction bretonne était immédiate puisque Yoann Court profitait d’un ballon mal repoussé par Kenny Tete pour délivrait un centre-tir vers le but d’Anthony Lopes. Surpris, ce dernier s’avouait vaincu et Brest revenait au score (1-1, 29e). Mathias Autret aurait même pu donner l’avantage aux Bretons (33e) avant que Bertrand Traoré trouve le poteau de Gautier Larsonneur (35e). Le Burkinabé avait même une seconde occasion, mais il était trop juste pour pousser le ballon au fond des filets (38e).

Lyon incapable de tenir un résultat

Au retour des vestiaires, Lyon essayait de faire la différence, mais la frappe lointaine de Lucas Tousart, déviée par Moussa Dembélé, ne surprenait pas Gautier Larsonneur (62e). Sylvinho décidait alors de lancer Memphis Depay pour animer une attaque lyonnaise en manque de solutions (64e). Peu de temps après, Maxwel Cornet était lancé sur la gauche par Lucas Tousart. D’une feinte de frappe, il effaçait Jean-Charles Castelletto avant d’ajuster le gardien brestois (2-1, 69e). Lyon était galvanisé par ce but et Memphis Depay s’offrait même un ciseau qui fuyait le cadre (77e). Mais Brest n’avait pas dit son dernier mot. Profitant de la passivité de Youssouf Koné, Julien Faussurier trouvait Yoann Court dans la surface qui s’offrait un doublé (2-2, 85e). Romain Perraud aurait même pu tenter sa chance sur la gauche de la surface sans une intervention de Joachim Andersen (90e). Lyon partage encore les points et s’enfonce dans la crise. Les Gones sont dixièmes tandis que Brest pointe à la treizième position.

Au Stade de la Licorne, Bordeaux et Amiens offraient un beau spectacle. Profitant d’un bon débordement côté droit de Juan Ferney Otero, Stiven Mendoza s’illustrait dès les premières secondes en reprenant victorieusement le centre à ras de terre de son coéquipier (1-0, 2e). Mené, Bordeaux ne mettait pas longtemps à réagir suite à une perte de balle picarde. Servi à l’entrée de la surface adverse, Yacine Adli nettoyait la lucarne droite de Régis Gurtner (1-1, 8e). Les deux équipes se rendaient coup pour coup dans une rencontre animée. Bordeaux insistait et Otavio mettait Régis Gurtner à contribution (37e). Juste avant la mi-temps, Yacine Adli bottait un coup franc qu’il envoyait dans la lucarne gauche des Picards (2-1, 45e +1). En seconde période, Samuel Kalu venait aggraver le score (3-1, 73e). Bordeaux remonte à la cinquième place avec ce beau succès.

Angers dauphin, Lille sur le podium

Dominateur sur sa pelouse, Lille débutait fort avec une frappe de Victor Osimhen qui était repoussée par Mats Sels (9e). Remuant, l’attaquant nordiste était d’ailleurs repris de justesse par Alexander Dijku avant la pause (40e). Finalement, la troisième était la bonne et il donnait l’avantage aux siens suite à une mauvaise intervention de Stefan Mitrovic dans sa surface (1-0, 43e). Strasbourg tentait alors de revenir, mais la frappe de Benjamin Corgnet ne trouvait pas le cadre (54e). Finalement, Loïc Rémy donnait de l’air au LOSC en doublant la mise (2-0, 64e). Avec cette victoire 2-0, les Nordistes passent troisièmes. Angers, de son côté, ouvrait le score en fin de match contre Toulouse grâce à un sublime coup franc de Rachid Alioui (1-0, 88e). Issiaga Sylla égalisait ensuite mais son but était refusé pour une faute (90e +2). Finalement, Rachid Alioui confirmait la victoire des Angevins (2-0, 90e +5). Le SCO est donc deuxième et revient à hauteur du Paris Saint-Germain en tête du classement.

Le derby du Languedoc entre Montpellier et Nîmes était également très attendu. En bonne forme après des débuts compliqués, les Héraultais voulaient enchaîner pour se replacer dans la première partie de tableau. Alors que Nîmes aurait pu obtenir un penalty pour une main d’Arnaud Souquet dans la surface (28e), le latéral marquait dans la foulée (32e). Très solide défensivement, le MHSC tenait le score et s’en sortait avec une courte victoire 1-0. Lors du derby breton entre le FC Nantes et le Stade Rennais, on assistait à une histoire de pénalties. Tout d’abord, Alban Lafont s’interposait sur un penalty de M’Baye Niang (35e). Nantes a ensuite eu sa chance dans cet exercice et Abdoulaye Touré a donné la victoire à son équipe d’une panenka (1-0, 77e). Enfin, Metz s’est offert l’AS Saint-Etienne grâce à une tête d’Habib Diallo (1-0). Les Verts plongent à la dix-neuvième place de la Ligue 1.

Revivez le film de la rencontre Brest-OL sur notre live commenté.

Les matches du début de soirée :

- Brest 2-2 Lyon : Yoann Court (30e et 85e) pour Brest ; Moussa Dembélé (28e) et Maxwel Cornet (69e) pour Lyon

- Amiens SC 1-3 Bordeaux : Stiven Mendoza (2e) pour Amiens ; Yacine Adli (8e et 45e +1) et Samuel Kalu (73e) pour Bordeaux

- Nantes 1-0 Rennes : Abdoulaye Touré (77e) pour le FC Nantes

- Montpellier 1-0 Nîmes : Arnaud Souquet (31e) pour Montpellier

- Toulouse 0-2 Angers : Rachid Alioui (88e et 90e +5) pour Angers

- Saint-Etienne 0-1 FC Metz : Habib Diallo (18e) pour le FC Metz

- Lille 2-0 Strasbourg : Victor Osimhen (43e) et Loïc Rémy pour Lille