Après la victoire du PSG contre Lille (2-1) et le match nul entre Lyon et Bordeaux (1-1), la douzième journée de Ligue 1 continuait ce samedi soir. Et l’une des affiches du multiplex était le déplacement de Monaco à Reims. Les hommes de Thierry Henry, toujours à la recherche de leur deuxième victoire de la saison, affrontait une équipe rémoise dans la première partie de tableau avant les matches du soir (9e). Pour ce match capital, Thierry Henry faisait confiance à ses jeunes attaquants Diop et Sylla. Défensivement, Almamy Toure prenait le couloir droit en l’absence de Djibril Sidibé. En face, Rémi Oudin, auteur d’un doublé le week-end dernier contre Rennes (0-2), était bien sur la pelouse. Dès le début du match, les locaux montraient de belles choses et Benaglio intervenait bien devant Chavarria (14e). Dix minutes plus tard, Marvin Martin lançait parfaitement Cafaro qui trompait Benaglio d’un intérieur du droit superbe. Après plusieurs secondes d’hésitation concernant un hors-jeu, l’arbitre validait finalement le but pour Reims (1-0, 25e).

La première riposte monégasque intervenait après un centre venu de la droite que Moussa Sylla n’arrivait pas à redresser (36e). En fin de première période, Mendy manquait sa sortie face à Chadli, heureusement pour lui sans conséquence (42e). A la pause, Monaco était mené par les Rémois (1-0). Au retour des vestiaires, Thierry Henry faisait entrer Radamel Falcao à la place de Moussa Sylla, tandis que Youri Tielemans cédait sa place à Pelé (45e). Et d’entrée, l’arbitre expulsait Alaixys Romao pour une faute sur Aït Bennasser (49e). A l’heure de jeu, Mendy pouvait se saisir du ballon sur une action chaude des Monégasques (61e). Dans la foulée, Aït Bennasser tentait sa chance, sans réussite (65e). Mais Thierry Henry voyait le ciel lui tomber sur la tête puisque Pelé était exclu à vingt minutes du terme, laissant ses coéquipiers à 10 contre 10 (71e). L’entraîneur monégasque tentait de remobiliser ses troupes, mais les joueurs du Rocher semblaient en manque total de confiance et n’arrivaient pas à inquiéter le but de Mendy, jusqu’à une tentative de Falcao où le portier rémois se détendait parfaitement (76e). Dia, lancé par Doumbia, passait très proche de tuer le match, mais sa frappe ne trouvait finalement pas le cadre de Benaglio (89e). Monaco s’inclinait finalement (1-0). Les Monégasques restent englués dans la zone rouge (19e). Pour sa part, le Stade de Reims remonte à la 8e place. A noter qu’en fin de match, des tensions ont éclaté entre les supporters monégasques ayant fait le déplacement et les joueurs de l’ASM.

Rennes et Nice assurent, Nîmes étrille Dijon

De son côté, le Stade Rennais se déplaçait en Normandie pour y affronter le SM Caen. Les Bretons, 14e, bien loin des attentes du début de saison, voulaient se relancer après plusieurs contre-performances. Et surprise au coup d’envoi puisque Sabri Lamouchi se passait d’Hatem Ben Arfa, sur le banc. La première occasion intervenait finalement après 20 minutes de jeu, mais Grenier manquait son face à face avec Samba (19e). A la demi-heure de jeu, Caen manquait une incroyable occasion ! Après un superbe travail de Beauvue, Ninga se retrouvait seul face au but vide mais manquait totalement sa frappe qui partait finalement vers l’arrière (32e). Avant la pause, Grenier armait un coup-franc lointain repoussé par Samba (44e), avant que le portier caennais ne s’impose devant Hunou (45e) et Sarr (45e+1). Mais à l’heure de jeu, Adrien Hunou ouvrait le score pour Rennes, malgré un arrêt de Samba face à Del Castillo (0-1, 61e). Quelques minutes plus tard, Sarr concluait un bon mouvement rennais d’un plat du pied droit (0-2, 69e).En fin de match, Crivelli réduisait le score du droit (1-2, 90e). Rennes s’imposait finalement (1-2) et remontait à la 11e place. De son côté, Caen descend à la 16e place.

Pour sa part, Dijon devait se relancer face à Nîmes dans un duel de la peur puisque les locaux n’avaient plus gagné en championnat depuis le 25 août dernier, tandis que les Nîmois couraient après une victoire depuis celle contre Marseille le 19 août dernier. Et le match débutait bien pour les visiteurs puisque Runarsson commettait une énorme erreur qui permettait à Bouanga d’ouvrir le score (0-1, 4e). Dix minutes plus tard, Julio Tavares reprenait un centre venu de la droite mais trouvait la transversale (16e). Quelques minutes plus tard, Savanier nettoyait la lucarne dijonnaise sur coup-franc (0-2, 26e). Un but tout simplement sublime de la part du milieu du Nîmes Olympique, face à un Runarsson impuissant. Au retour des vestiaires, Tavares butait sur Bernardoni (52e), mais c’est finalement Bouanga qui permettait à Nîmes de prendre le large. L’ancien Lorientais s’offrait un face à face avec Runarsson et le trompait facilement (67e, 0-3). Finalement, en fin de match, Briançon reprenait un corner de Savanier pour inscrire le quatrième but nîmois (88e, 0-4). Au final, les visiteurs s’imposaient (0-4) et revenaient à la 12e place, tandis que Dijon stagne à la 17e place, avec un point d’avance sur la zone rouge.

Nice jouait également ce soir face à Amiens. Les Aiglons, qui restaient sur une victoire face à Bordeaux, voulaient enclencher la deuxième. En face, Amiens occupait la 18e place et voulait sortir de cette zone rouge. Et en première période, les Aiglons multipliaient les tentatives (8e, 11e), avant que Gouano ne manque totalement sa tête, trompant Gurtner (1-0, 39e). Au retour des vestiaires, Saint Maximin et Balotelli manquaient une énorme occasion de prendre un avantage conséquent au score (50e). Finalement, les Aiglons s’imposaient (1-0) et remontaient à la neuvième place. De son côté, Amiens reste 18e. Enfin, Strasbourg, surprenant 7e, défiait Toulouse (11e). Après une première occasion de Dossevi (23e), Jullien trouvait la transversale de Matz Sels (25e). Dans la foulée, Manu Garcia tentait un lob de 40 mètres que Sels détournait en corner (30e). Au retour des vestiaires, Lebo Mothiba ouvrait le score de la tête sur un caviar de Lala (1-0, 51e). Mais vingt minutes plus tard, Gradel enroulait un coup-franc qui terminait sa course dans la lucarne de Sels (1-1, 72e). Au final, les deux équipes se quittaient dos à dos (1-1). Strasbourg monte à la 6e place, tandis que Toulouse est 13e.

Les résultats du soir :

- Caen 1-2 Rennes  : Crivelli (90e) pour Caen ; Hunou (61e) et Sarr (69e) pour Rennes.

- Dijon 0-4 Nîmes  : Bouanga (4e et 67e), Savanier (26e) et Briançon (88e) pour Nîmes.

- Nice 1-0 Amiens : Gouano (39e, CSC) pour Nice.

- Reims 1-0 Monaco : Cafaro (25e) pour Reims.

- Strasbourg 1-1 Toulouse : Mothiba (51e) pour Strasbourg ; Gradel (72e) pour Toulouse.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10