En ce dimanche, l’OL accueillait le Toulouse FC au Stade de Gerland. Après les défaites de l’Olympique de Marseille face à Montpellier (2-1) et du PSG face à Bastia (4-2), les Gones avait l’occasion de se saisir de la première place au classement de Ligue 1. Les hommes d’Hubert Fournier avaient leur objectif en tête et ne tardaient pas à se mettre dans le sens de la marche. Alexandre Lacazette ouvrait le score d’une frappe bien placée au premier poteau, Ahamada ne pouvait rien faire (1-0, 14e). Par deux fois, les Lyonnais avaient l’occasion de faire le break. D’abord par Ghezzal qui trouvait le petit filet (18e), puis par Jallet qui butait sur le dernier rempart toulousain.

C’est le moment que choisissait le meilleur buteur de Ligue 1 pour marquer les esprits. Servi par Tolisso, Alexandre Lacazette venait s’offrir un doublé, son 4e consécutif en Ligue 1 (2-0, 27e). Le second but lyonnais marquait le réveil des Toulousains. Braithwaite provoquait Jallet avant de frapper du droit. La tentative du Danois était contrée, Sirieix se saisissait de la sphère et tirait à son tour. La frappe du vétéran toulousain flirtait avec le poteau de Lopes (31e). À la mi-temps, les Gones rejoignaient les vestiaires avec un avantage marqué au tableau d’affichage (2-0).

Et le festival collectif des Lyonnais ne comptait pas s’arrêter à quarante-cinq minutes. Quatre minutes après le coup de sifflet de monsieur Kalt, Ferri lançait Fekir dans le dos de la défense toulousaine. Le jeune milieu de terrain offensif lyonnais frappait du droit, Ahamada contrait le cuir une première fois, mais devait s’incliner pour la troisième fois durant la rencontre (3-0, 49e). Après cette troisième réalisation, la rencontre perdait en intensité, les Lyonnais se contentant d’assurer leur avance devant plus de 36 000 aficionados. Le courage et la détermination de Braithwaite ne changeaient rien, malgré deux occasions (80e, 90e +2), l’attaquant danois restait mué. Lyon s’imposait et se plaçait tout en haut de la Ligue 1