Il est le meilleur joueur de l’Olympique Lyonnais et, probablement, de toute la Ligue 1 cette saison. Avec 23 buts inscrits et 5 passes décisives délivrées, Alexandre Lacazette est le joueur le plus décisif de tout le championnat. Devenu fer de lance de la meilleure attaque tricolore, le Guadeloupéen met au supplice les défenseurs de l’élite nationale. Mais cela ne l’empêche pas réfléchir sur son état d’esprit, et de se remettre en cause. La preuve avec cette franche interview accordée à L’Équipe Magazine, au cours de laquelle celui qui arbore le numéro 10 a fait son mea culpa au sujet de son comportement, lui qui a tendance à se montrer de plus en plus frustré sur le pré vis-à-vis de ses équipiers :

« J’ai eu une discussion avec le coach et l’équipe, ce n’était pas méchant. Je n’en veux pas à mes partenaires quand le ballon n’arrive pas. Mais comme on avait perdu, forcément on s’est focalisé sur mes agacements. Comme je l’ai dit à Bruno Génésio (entraîneur-adjoint, Ndlr), je m’agace surtout quand on gagne largement. Je suis exigeant. Mes coéquipiers me connaissent. Jordan Ferri et Corentin Tolisso, à la fin des matches, ils en ont marre parce que je n’arrête pas de crier, mais ils ne font pas une fixette là-dessus ».

Et de poursuivre, allant même encore plus loin dans sa remise en cause personnelle : « Je tire le groupe vers le bas. Si je réfléchis, je me dis que je devrais plutôt encourager le gars qui a raté sa passe, mais, à chaud, c’est l’instinct qui parle. Après, je peux montrer ma frustration et marquer sur l’occasion d’après. Ça ne me mine pas de râler contre moi. J’efface vite ma frustration. Au match aller contre Lille, je rate une occasion facile. Je suis frustré. Très énervé. L’occasion suivante, c’est but, et je finis par un triplé ». Il est clair qu’au vu de ses statistiques, personne ne lui en tiendra rigueur...

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10