Une heure de jeu pour Lassana Diarra, trente minutes pour Thiago Motta. Pour la réception de Strasbourg en Ligue 1 (victoire 5-2), Unai Emery a décidé de donner du temps de jeu à ses deux milieux défensifs, trois jours après s’en être passés face au Real Madrid en Ligue des Champions. Ce soir-là, l’entraîneur parisien avait choisi de faire confiance à Lo Celso en sentinelle, et le résultat n’a pas été à la hauteur. Motta, le titulaire indétrônable du poste depuis 6 ans, n’était même pas retenu dans le groupe, tandis que Diarra a passé la seconde mi-temps à s’échauffer au bord du terrain sans entrer en jeu au final.

Forcément, le discours des deux hommes était attendu et Thiago Motta s’est rendu en zone mixte. L’international italien n’y va jamais pour rien, et diffuse ses messages lorsqu’il le faut. C’était le cas ce samedi soir, où il a pu donner son état d’esprit après sa non-sélection dans le groupe pour le match face au Real Madrid.« Moi, je pense honnêtement, que si tu demandes à n’importe quel joueur, s’il ne joue pas il n’est pas content. Mais on pense au match suivant, on continue à travailler.  »

« Rester unis »

« Il faut toujours respecter la décision de l’entraîneur. Il y a aussi un coéquipier sur le terrain, il joue, c’est un bon joueur. Dans le cas du dernier match de Champion’s League, c’était Gio. On a totalement confiance. Moi personnellement j’aime ce joueur-là. Le plus important, c’est de rester concentrés, unis. On peut battre n’importe quelle équipe, ça dépend de nous. La mentalité, elle est là. Notre envie de se qualifier est là, on verra ce qu’il se passera au match retour », a expliqué le milieu de terrain de 35 ans.

Cet appel à l’unité, en faisant fi des cas individuels, sera-t-il entendu par d’autres joueurs également déçus, comme Lassana Diarra ? Motta, en grand professionnel, a donné le ton. Tout comme Lassana Diarra, qui ne s’estime pas encore assez ancien dans le groupe pour réclamer la moindre chose. « On a perdu, tout le monde a perdu, tout le monde gagne, tout le monde perd. En tant que compétiteur, tout le monde veut jouer ce genre de match-là. Je viens d’arriver, je suis à la disposition du coach, on ne va pas sauter les étapes », a-t-il lancé en zone mixte. Toujours est-il que la mauvaise prestation de Lo Celso à Madrid resserre les choix d’Emery. Il y a de fortes chances de voir soit Diarra, soit Motta, en pointe basse le 6 mars prochain.