Encore invaincu en championnat après 19 matches joués, le Paris Saint-Germain est tranquillement installé sur le trône de la Ligue 1 depuis plusieurs mois. Après avoir étrillé l’En Avant de Guingamp (9-0) et battu Strasbourg en seizième de finale de Coupe de France (2-0), le club de la capitale retrouvait encore son Parc des Princes ce dimanche soir avec un match contre le Stade Rennais en clôture de la 22e journée. Vainqueur de toutes ses rencontres à domicile cette saison en L1, le champion de France voulait conserver cette invincibilité, alors que les Rennais, dixièmes, souhaitaient créer l’exploit. Côté parisien, Thomas Tuchel alignait un 4-4-2 avec Buffon, Kimpembe et Mbappé titulaires. Dans les rangs rennais, Julien Stéphan sortait un 4-2-3-1 et Ben Arfa prenait notamment place en numéro 10.

Sur la pelouse du Parc des Princes, les Rennais créaient le danger en premier puisque Sarr tentait sa chance de loin mais Buffon captait tranquillement sa tentative (3e). Les Parisiens reposaient alors le pied sur le ballon et la première opportunité était la bonne. Pas attaqué dans son camp, Kimpembe trouvait Di Maria dans la profondeur. L’international argentin centrait vers Cavani qui plaçait une tête imparable (7e, 1-0). Mbappé était d’ailleurs proche du deuxième but. Lancé par Dani Alves, l’international français voyait Koubek manquer sa sortie et sa frappe derrière vers le but vide était coupée par Gelin (12e). Mais les Rennais montraient de belles choses et Sarr (15e) et Ben Arfa (20e) pouvaient tenter leur chance, alors que Draxler ne trouvait pas non plus le cadre (18e). Et finalement, les visiteurs égalisaient avant la demi-heure de jeu.

Le Paris SG déroule après la pause

Dans le dur en première période, Bernat était pris par les dribbles de Traoré. Le latéral droit rennais centrait ensuite devant le but. Un peu juste, Thiago Silva touchait légèrement le ballon et Niang marquait d’une « Madjer » (28e, 1-1). L’attaquant sénégalais réalisait ensuite un tacle extrêmement dangereux sur Kehrer mais M. Abed sortait seulement un carton jaune, même après avoir visionné le ralenti (34e). Le score était donc de 1-1 à la pause après des tentatives de Da Silva (45e) et Mbappé (45e+3). Au retour des vestiaires, les hommes de Thomas Tuchel rentraient dans un temps fort. Après une première opportunité pour Bernat (15e), Mbappé tentait de marquer mais ses deux frappes ne donnaient rien (53e, 56e). Et après une incroyable occasion pour Draxler (58e), Di Maria redonnait l’avantage au PSG. Thiago Silva réalisait une magnifique ouverture et l’Argentin n’avait plus qu’à ajuster Koubek d’un ballon piqué (60e, 2-1).

Et le club de la capitale ne s’arrêtait pas là. Mbappé faisait oublier ses échecs en trouvant à son tour le chemin des filets. Grenier se faisait chiper le cuir et Draxler servait l’attaquant français sur un plateau. Ce dernier prenait alors son temps pour marquer d’un tir croisé (66e, 3-1). Le score s’aggravait même quelques instants plus tard et Rennes prenait l’eau. Suite à un joli mouvement dans l’entrejeu, Mbappé était servi à la limite du hors-jeu et le Français servait Cavani qui n’avait plus qu’à pousser le ballon au fond des filets pour réaliser un doublé (71e, 4-1). Après de multiples changements et une frappe en première intention de Di Maria au-dessus du but de Koubek (83e), M. Abed sifflait la fin de la rencontre sur ce score de 4-1. Avec ce nouveau succès, le Paris Saint-Germain s’envole encore en tête du classement et compte toujours 13 points d’avance, avec deux matches en retard, sur le LOSC. Le Stade Rennais ne bouge pas de sa dixième place.

Revivez le film du match sur notre live commenté.

L’homme du match : Cavani (8) aligné en attaque avec Mbappé, l’international uruguayen a mis le PSG sur de bons rails en marquant d’un joli coup de tête (7e). Par la suite, l’ancien joueur du Napoli a beaucoup tenté mais a manqué de précision, comme sur des tentatives de loin (20e, 24e). En deuxième période, El Matador a même inscrit un doublé sur une offrande de Mbappé (71e). Décisif devant le but, le joueur de 31 ans a aussi été intéressant dans le jeu, avec beaucoup de volonté. Ovationné par le public parisien, il a ensuite laissé sa place à Choupo-Moting (81e).

Paris Saint-Germain

- Buffon (6) : sur le banc contre Strasbourg en Coupe de France mercredi, le gardien italien a retrouvé sa place dans le but parisien ce soir. L’ancien portier de la Juve est rapidement rentré dans son match avec un premier arrêt devant Sarr (3e). Sur la deuxième frappe cadrée rennaise du premier acte, il n’a cependant rien pu faire face à Niang (28e). En deuxième période, il a certainement dû s’ennuyer avec seulement un autre tir cadré à capter.

- Kehrer (6,5) : choisi par Thomas Tuchel pour occuper le poste de latéral droit, l’international allemand a su bien contenir Sarr et les Rennais mais a manqué de précision dans sa relance (67% de passes réussies à la pause). Et avant la mi-temps, l’ancien défenseur de Schalke 04 a bien goûté au pied de Niang, qui aurait mérité un carton rouge mais n’a reçu qu’un avertissement (34e). Toujours présent dans le second acte, il a continué son bon travail, contenant encore plus Sarr.

- T. Silva (7) : le capitaine du Paris Saint-Germain a encore réalisé un match plein. Toujours solide défensivement et bien placé pour contrer les tentatives adverses. Avec 83 ballons touchés sur l’ensemble de la rencontre (meilleur total sur tous les joueurs), l’international brésilien a brillé et a même servi Di Maria pour le deuxième but (60e). Il a donc vraiment fait du bien, encore une fois.

- Kimpembe (5) : placé aux côtés de Thiago Silva en défense centrale, le champion du Monde a débuté son match sur une bonne note avec une belle ouverture vers Di Maria sur l’action du premier but (7e) mais ensuite, il a levé le pied. Le joueur de 23 ans a raté plusieurs interventions et relances, mettant parfois son équipe en danger. Dans une deuxième période où les Rennais n’ont pas vraiment été dangereux, il est resté solide.

- Bernat (5,5) : dans son couloir gauche, l’international espagnol a complètement éteint Bourigeaud, son adversaire direct, mais a connu plus de difficultés face à Traoré. Le but rennais est d’ailleurs venu de son côté, puisque le latéral droit du SRFC a réalisé la passe décisive pour Niang. Sinon, le joueur de 25 ans a rempli son contrat, avec également plusieurs montées intéressantes. Remplacé par Kurzawa (76e).

- Di Maria (7) : l’ailier argentin a rapidement quitté son côté droit pour s’installer dans le couloir gauche. Un choix finalement payant puisqu’il a servi Cavani par la suite pour l’ouverture du score (7e). Mais derrière, El Fideo a beaucoup gâché avec plusieurs ballons perdus (12 sur 20 en première période). Il a retrouvé des couleurs après la pause et a même inscrit un superbe but sur un ballon piqué (60e), avant de manquer sa tentative en fin de match (83e). Il termine donc avec une passe décisive et un but mais aussi 23 ballons perdus sur 45 joués.

- Dani Alves (6,5) : positionné dans l’entrejeu encore une fois, l’international brésilien a rendu une bonne copie. Agressif dans le bon sens du terme, l’ancien joueur de la Juventus est souvent revenu de justesse pour stopper les offensives rennaises. Il a également cassé les lignes et gagné plusieurs ballons (10 au total). Un match assez intéressant de sa part. Remplacé par Meunier (81e).

- Marquinhos (6) : positionné au milieu de terrain pour ce match, l’international brésilien ne s’est pas beaucoup montré dans un premier temps. Après avoir trouvé ses marques, il a fait preuve de précision et a touché beaucoup de ballons (71) pour faire la transition entre la défense et l’attaque. Le natif de Sao Paulo a fait le boulot.

- Draxler (7,5) : présent devant la défense, le milieu allemand ne s’est pas beaucoup montré en première période avec seulement dix ballons disputés, mais il a été très propre dans la relance (toutes ses passes ont été réussies avant la pause). Sur le plan offensif, il a manqué sa tentative dans la surface (18e) et a tiré sur Koubek après la pause alors qu’il y avait mieux à faire (58e). Il a terminé sur une belle passe décisive pour Mbappé (66e) mais dans l’ensemble, le joueur de 25 ans a été très séduisant dans l’entrejeu, avec des passes toujours bien senties.

- Cavani (8) : voir ci-dessus

- Mbappé (7) : de retour dans le onze de départ, le champion du Monde 2018 a tenté par deux fois sa chance dans le premier acte mais n’a pas trouvé le chemin des filets. Sur sa première opportunité, il s’est précipité alors que Koubek avait manqué sa sortie (11e). Le natif de Bondy n’a cependant pas baissé les bras. Très actif au retour des vestiaires, il a finalement lui aussi inscrit son but sur un bon service de Draxler (66e) avant de servir Cavani sur un plateau juste derrière (71e).

Stade Rennais

- Koubek (3,5) : le portier rennais a immédiatement été battu par une tête de Cavani (7e). Dans la foulée, sa sortie totalement loupée a manqué d’offrir un but à Mbappé (12e). Il a ensuite sorti la tentative de Draxler et Mbappé coup sur coup (58e). Finalement, Di Maria le prenait à défaut d’un petit piqué (60e), tout comme Mbappé (68e) et Cavani (71e).

- Zeffane (5) : le latéral algérien a connu une première période assez tranquille, le jeu parisien penchant sacrément de l’autre côté. Il a touché de nombreux ballons (30) dans le premier acte. Il a armé une frappe soudaine, sans danger pour Buffon (53e). Il a beaucoup touché le ballon (56) et a tenté d’apporter, sans réussite.

- Da Silva (3,5) : le défenseur s’est montré en gênant les attaquants parisiens (21e, 25e, 45e+1). Il est passé proche de donner l’avantage aux siens avant la pause (45e). Mais en seconde période, comme ses autres coéquipiers, il a été incapable de stopper les offensives parisiennes, souvent en retard.

- Gelin (3) : le défenseur a sauvé les siens devant Mbappé après la sortie manquée de Koubek (12e), puis face à Draxler (18e). Malgré ces deux sauvetages, son placement bas permettait à Di Maria de ne pas être hors-jeu sur le deuxième but parisien (60e). Il a ensuite bu la tasse face aux vagues parisiennes en seconde période.

- Traoré (4) : le défenseur latéral s’est mué en passeur décisif pour Niang sur l’égalisation rennaise (28e). Il avait déjà trouvé Ben Arfa en bonne position plus tôt (20e). Défensivement, il est bien revenu devant Mbappé (53e), mais a été souvent pris dans son dos par la vitesse des attaquants du PSG. Il a fini avec le plus de ballons récupérés (14).

- André (3,5) : le capitaine rennais a manqué de justesse en première période (25e), mais il a touché beaucoup de ballons (53). Cependant, il a été incapable de gêner les longues passes tranchantes de Draxler ou Di Maria. Il a semblé perdu sur la pelouse en fin de match, sûrement sonné après les trois buts successifs du PSG.

- Grenier (3) : plaque tournante de son équipe dans le premier acte, l’ancien Lyonnais n’a cependant pas réussi à se mettre en lumière offensivement. En seconde période, il a perdu le ballon face à Draxler, qui a entraîné le troisième but parisien (66e).

- Bourigeaud (2,5) : il est à l’origine de l’égalisation rennaise, lançant Traoré dans son couloir. Malgré un bon nombre de ballons touchés, l’ancien joueur du RC Lens en a perdu trop, et son implication dans le jeu rennais a été insuffisante en seconde période. Décevant.

- Ben Arfa (3) : bien pris par la défense, l’ancien Parisien a armé une première frappe, sans danger (19e). Agressif dans l’entrejeu, notamment face à Alves, il a essayé d’apporter tant bien que mal. Mais en seconde période, il a sombré, ne faisant aucune différence techniquement.

- Sarr (3) : le Sénégalais a été le premier à se montrer, mais sa tentative a été stoppée par Buffon (3e). Il s’est une nouvelle fois essayé au quart d’heure de jeu (15e), toujours sans réussite. Finalement, il est le Rennais à avoir touché le moins de ballons (27). Remplacé par Lea Siliki (77e).

- Niang (5) : l’attaquant sénégalais a égalisé à la demi-heure de jeu après un bon travail de Traoré dans le couloir droit (28e). Il a été très heureux de voir son tacle sur la cheville de Kehrer n’être sanctionné que d’un carton jaune (33e). Il a finalement perdu 12 ballons. Remplacé par Hunou (72e).