« J’attends toujours que les deux clubs se mettent d’accord. Moi, c’est déjà fait. Je voulais que ça aille assez vite, malheureusement, c’est vrai que ça dure… Je ne sais pas si ça va se concrétiser, mais j’espère. (...) Pour l’instant, je reste serein, je prends mon mal en patience. Je continue à bosser pour être prêt ». Pour lequipe.fr, Sébastien Corchia (22 ans) faisait part de ses doutes au sujet de son possible transfert à l’Olympique Lyonnais.

Il faut dire que, faute d’accord entre les Gones et son club, Sochaux (les discussions coincent toujours au sujet des conditions financières de l’opération), l’affaire traîne en longueur depuis des semaines. Un club, le FC Séville, pourrait bien en profiter. À la recherche d’un latéral droit pour pallier l’absence du Brésilien Cicinho, gravement blessé au genou, les Andalous apprécient grandement le profil de l’ancien Manceau. Selon nos informations, ils discutent sérieusement à son sujet avec leurs homologues doubistes.

Mieux, toujours d’après nos informations, une offre de 4 M€ devrait parvenir aux Lionceaux ce jeudi ou ce vendredi. Une belle offre, même si elle n’atteint toujours pas le montant de la clause libératoire du joueur (5 M€). Seulement, Séville, avec la vente de Jesus Navas à Manchester City et celle à venir d’Alvaro Negredo (sans doute aussi à City), a les moyens de satisfaire les souhaits des pensionnaires de Bonal.

L’OL, toujours fidèle à sa politique de rigueur sur le marché des transferts, ne semble pas, aujourd’hui, en mesure de faire de même. Si le FC Séville prenait la main dans le dossier Sébastien Corchia, l’écurie de Jean-Michel Aulas se verrait dans l’obligation de se pencher sur d’autres cibles (Miguel Lopes, etc.).