Ambitieux, Lille entend bien confirmer ses désirs de grandeur. Quatrièmes du classement de Ligue 1 à seulement deux points du leader bordelais, les Dogues ont une belle carte à jouer d’ici la fin de la saison. Mais en attendant de voir si le club nordiste parviendra à décrocher un ticket pour la Ligue des Champions, voire le titre, les dirigeants lillois ont d’ores et déjà pris les devants en vue de la saison prochaine.

En effet, avec un effectif composé de plusieurs joueurs prometteurs tels que Rami et Hazard, le LOSC sait que l’une de ses principales missions sera de conserver ses meilleurs éléments, avant bien entendu d’engager des renforts. Des recrues qui lui permettront de bénéficier d’une profondeur de banc essentielle pour se maintenir en haut de l’affiche en championnat et mener de front les autres compétitions domestiques et continentales.

Et parmi les secteurs à renforcer, l’attaque devrait être l’un des gros chantiers estivaux. Si Pierre-Alain Frau a retrouvé le chemin des filets, les Dogues ne possèdent pas vraiment de pointures à ce poste. Le Brésilien Tulio De Melo étant souvent blessé tandis que Larsen Touré n’a toujours pas ouvert son compteur but. Du coup, l’arrivée d’un buteur apparaît comme inévitable. Et visiblement les Nordistes ont déjà avancé sur une piste.

Selon la radio espagnole Cadena Ser, les Lillois auraient fait une offre au vétéran ibérique Raul Tamudo (32 ans). Un temps annoncé à Monaco dans le cadre d’un échange avec Nenê, le joueur de l’Espanyol Barcelone ne devrait plus faire partie de l’effectif catalan la saison prochaine. Libre de tout contrat en juin prochain, l’ancien chouchou des Azuliblancos n’a disputé que 5 matches de Liga cette saison. Poussé vers la sortie lors du dernier mercato hivernal, ce dernier n’avait pas trouvé preneur. Auteur de 121 buts en 320 rencontres de championnat espagnol disputées avec l’Espanyol, Tamudo sera-t-il séduit par un défi à l’étranger ? De leur côté, après avoir tenté le pari de l’expérience il y a deux ans avec Patrick Kluivert, les Lillois n’ont visiblement pas été échaudés par l’échec du Néerlandais.