La préparation estivale de l’Olympique Lyonnais inquiète Jean-Michel Aulas. « Je vais bien, mais je veux comprendre. On ne sait jamais expliquer exactement le pourquoi d’un échec, mais bon… », a-t-il confié au Progrès, mettant publiquement en cause certains choix de son coach Hubert Fournier. « Je dis simplement que je tiens beaucoup au Trophée des champions, et que nous verrons contre le PSG si Hubert Fournier s’est trompé ou pas, s’il a bien fait ou pas d’accorder une semaine de délai supplémentaire aux internationaux », a-t-il lancé, mettant une sacrée dose de pression sur les épaules d’un staff qu’il vient de prolonger dans sa grande majorité.

Pour autant, le président des Gones est magnanime. S’il est exigeant, il sait qu’il doit faire un effort pour permettre à son entraîneur et à son équipe de monter en régime. Alors, au sortir d’une réunion de crise tenue ce dimanche au retour de l’Emirates Cup, JMA a décidé de mettre le paquet sur la fin du mercato. Il a ainsi promis, dans les colonnes du Progrès, quatre à cinq recrues dans les prochains jours, à savoir un défenseur central, un latéral droit ainsi que trois milieux. « Ils sont tous internationaux. Vous allez être surpris par la qualité des noms qui vont apparaître. Je pense que d’ici 8 jours, on aura bouclé la plupart des dossiers », a-t-il lâché. Une promesse qui risque de faire saliver plus d’un supporter rhodanien.

Des mouvements dans tous les sens !

Nicolas N’Koulou (25 ans, Olympique de Marseille) est toujours ardemment désiré. « L’offre est de 8 millions plus 2 millions. J’ai fixé la dead line au 7 août. Le joueur veut venir, on l’attend. L’OM le bloque, mais on est OK avec Nico. S’il ne vient pas, nous avons deux autres pistes », a-t-il affirmé, n’en disant pas plus sur les autres noms figurant sur la short-list lyonnaise. En revanche, il a fait le point sur le marché dans le sens des départs. « Mehdi Zeffane n’a pas accepté notre proposition. Il est donc sur la liste des transferts », a-t-il ainsi affirmé au sujet du latéral droit international algérien (3 sélections). Il a ajouté « qu’un ou deux centraux pourraient s’en aller », évoquant, sans les citer, les cas Bakary Koné et Lindsay Rose.

Le patron lyonnais a également fait savoir que le staff devrait trancher entre Yassine Benzia et Clinton Njie. « Ce sera l’un ou l’autre, mais pas les deux », a-t-il assuré, de manière plutôt surprenante. En revanche, Arnold Mvuemba, annoncé sur le départ, pourrait lui rester au vu des blessures dans ce secteur de jeu. Idem pour Henri Bedimo. « Il est bien, il va rester et puis c’est tout », a-t-il martelé avant de fermer la porte à double tour pour Alexandre Lacazette. « On lui a proposé un contrat jusqu’en 2020. S’il n’accepte pas, il aura de toute manière son contrat jusqu’en 2018, et sera avec nous cette saison », a-t-il indiqué avant de conclure. « Un départ en août ? Non, de toute manière, l’OL n’a pas besoin d’argent… » Jean-Michel Aulas a les idées claires. À lui de les mettre en application.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10