L’Olympique de Marseille voulait un attaquant à forte renommée. Le club phocéen le tient enfin avec Mario Balotelli (28 ans). Mais pour avoir l’international italien, les dirigeants marseillais ont négocié, car le clan Balotelli a été très gourmand. Surtout Mino Raiola, l’agent de l’ex-Niçois. Ce qui explique sans doute pourquoi l’annonce officielle de la venue du joueur sur la Canebière a tant traîné.

Pour rappel, alors qu’il n’avait pas encore signé son contrat avec l’OM, Balotelli avait vu fuiter les premiers montants concernant ses émoluments. Ainsi, un salaire brut de 4 M€ avait été évoqué pour ses six mois à Marseille, plus des primes liées à son rendement offensif. Des bonus de but qui seraient en réalité bien supérieurs à ceux ayant filtré jusqu’ici, à savoir 100 000€ par mois s’il marque 10 buts. Dans son édition du jour, L’Équipe révèle que Balotelli touchera une prime de 150 000€ tous les cinq buts marqués.

Une indemnité de logement de 7000€

Une somme rondelette que Mino Raiola a tenté d’augmenter puisque le célèbre agent souhaitait fonctionner avec une prime accessible tous les trois buts inscrits. De plus, après avoir réaffirmé que l’ensemble des bonus négociés se chiffrait à 1,2 M€, L’Équipe a dévoilé un autre détail concernant ces bonus. Ainsi, 500 000€ seront versés en cas de qualification en Ligue des Champions en fin de saison (l’OM est 7e à 9 points de troisième place).

Enfin, en plus du salaire et des primes d’objectif, Mario Balotelli reçoit chaque mois une indemnité de logement de 7 000€ et dispose d’un véhicule de fonction. Alors qu’il n’a signé qu’un contrat de six mois, le Transalpin a donc été mis dans des conditions extrêmement favorables par son agent. De son côté, l’OM a donc fini par céder, preuve que le besoin d’un buteur de classe était devenu plus important que la logique financière d’une telle opération.