La première partie de saison de Ligue 1 touchera à son terme mercredi soir à l’issue de la 20e journée. Mais pour le Paris Saint-Germain, l’actualité ne lui offrira pas de répit, avec le début du mercato hivernal. Un mercato qui s’annonce agité dans les deux sens puisque le club francilien espère du renfort au poste de milieu défensif et devra gérer les états d’âme des mécontents de leur sort. En conférence de presse, à deux jours de la réception de Caen au Parc des Princes, l’entraîneur Unai Emery a glissé qu’il envisageait bien un renfort au poste de sentinelle.

« D’abord, nous avons eu une discussion avec le président et Antero. Je suis content avec les joueurs qui sont ici. Tous les joueurs connaissent leur situation. Si un joueur doit partir ? Je suis content de l’effectif. J’ai dit les joueurs qui ont la porte ouverte pour partir (Lucas et Ben Arfa, ndlr). Je suis content avec tous les joueurs. S’ils sont tous bien, alors nous aurons la performance que nous voulons. Quand il manque un joueur comme Thiago Motta, ou s’il n’est pas bien, peut-être que c’est l’unique poste que nous pouvons améliorer. Les autres joueurs qui ont joué à son poste ont été bons, comme Lo Celso », a-t-il déclaré, avant de poursuivre.

Emery espère un renfort

« On peut améliorer avec un joueur spécifique à ce poste. C’est pour ça que si nous parlons de ça, peut-être nous avons besoin d’un joueur à ce poste. J’ai discuté avec le président et Antero de cela. C’est à Antero de voir. Si quelque chose peut se passer, c’est Antero qui peut le dire ». Le PSG l’a-t-il déjà avec Wendel, le milieu brésilien de 20 ans qui évolue à Fluminense ? Oui selon l’agent du joueur, pas encore selon les dernières informations de Canal Plus. Emery devra également gérer les joueurs mécontent de leur temps de jeu, au premier rang desquels on trouve Angel Di Maria.

« Il a joué à domicile le dernier match contre Lille. Il n’a pas joué à Rennes mais comme j’ai dit, j’ai parlé avec lui. Il a un rôle mais il a besoin de plus. Pour moi, il est important, dans ce rôle avec l’équipe. Il a fait de bons matches quand on a eu besoin de lui. Il faut préparer aussi les autres matches. Il veut plus, mais j’ai parlé avec lui, j’ai été clair. Je ne dis pas s’il comprend ou pas. Au moins, il sait », a-t-il lancé. Emery reste sur la même ligne. Mais saura-t-il résister si Di Maria fait le forcing pour changer d’air en janvier ? C’est tout l’intérêt de ce mercato hivernal.