Cela fait quelques temps maintenant que le futur d’Edinson Cavani (32 ans) au Paris Saint-Germain semble scellé. Libre de tout contrat en juin, l’Uruguayen ne prolongera pas l’aventure dans la capitale française. Un constat qui n’a échappé à personne, et surtout pas à l’Atlético de Madrid, courtisan numéro un du natif de Salto. Mais si un avenir en Espagne est presque acquis (Chelsea et Manchester United seraient à l’affût), un doute persistait concernant le timing du départ de Cavani.

En clair, Leonardo aurait fait savoir que seul un chèque d’une dizaine de millions d’euros payé en janvier pouvait autoriser un adieu hivernal au joueur. Un scénario difficile à imaginer pour les Matelassiers dont les finances sont trop justes pour se permettre un transfert sans grosse vente. Une petite déception aussi pour le principal concerné qui espérait qu’une solution puisse être trouvée ce mois-ci. Aujourd’hui, tout ce petit monde a enfin été fixé.

Leonardo a dit non

D’après L’Equipe, le directeur sportif du PSG s’est entretenu avec le clan Cavani pour lui annoncer que le meilleur buteur de l’histoire des Rouge et Bleu restera dans la capitale jusqu’à la fin de son contrat. En prévision du calendrier surchargé et de l’enjeu de la Ligue des Champions, Paris n’a ni le temps ni les moyens de dénicher un remplaçant du même calibre que Cavani.

Cette information confirme ainsi les derniers échos venus d’Italie indiquant qu’un accord entre le buteur sud-américain et les Colchoneros avait été trouvé pour une arrivée l’été prochain. Pour rappel, un bail de deux ans assorti d’un salaire annuel de 12 M€ est évoqué avec insistance. Les adieux officiels du Matador au public du Parc des Princes devraient donc se dérouler le week-end du 16 mai, à l’occasion du dernier match des Parisiens à domicile contre le Stade Rennais.