C’est d’un match absolument fou dont la Ligue des Champions a accouché mercredi soir entre Manchester City et Tottenham. Quatre buts en 11 minutes, cinq en 21, des rebondissements permanents, et le twist final avec le but de Sterling dans le temps additionnel finalement annulé par la VAR. Au cours de ces dernières minutes de folie, on a pu voir Pep Guardiola exulter et Mauricio Pochettino se retourner vers son banc, catastrophé, avant que les émotions s’inversent. Si les débats se concentrent logiquement sur Guardiola et sa difficulté avec la C1, il ne faut pas oublier son homologue de Tottenham, qui parvient à se qualifier en demi-finale avec un effectif sans recrue depuis janvier 2018.

Après la rencontre, il est revenu sur l’incroyable fin de rencontre et l’utilisation de la vidéo, favorable aux Spurs. « Je n’ai pas regardé. C’est difficile après le match de rester calme. Il faut faire confiance à la VAR. J’avais dit avant que la décision d’introduire la VAR allait changer le football. Je suis pour aider les arbitres. Alors il faut accepter les décisions, qu’elles soient pour ou contre vous », a-t-il lâché. « La chose la plus importante est que nous sommes désormais en demi-finale et je pense que nous l’avons mérité. Mes joueurs sont des héros. J’avais dit avant le match que je serais fier d’eux, peu importe ce qui allait arriver ».

Éliminé par la Juventus en 8e de finale la saison dernière malgré deux excellentes prestations, Tottenham a pris sa revanche en se qualifiant sans mieux jouer que son adversaire en quart de finale. Solides et courageux, les Spurs ont réussi un grand exploit. « Bien sûr, c’est l’un des plus grands moments de ma carrière », a glissé Pochettino, qui a toutefois surpris son monde en lâchant au micro de la Cadena Cope : « mon meilleur moment en tant qu’entraîneur c’est quand j’ai réussi à sauver l’Espanyol à Almería. Ce soir, ça n’atteint pas ce niveau-là, mais presque ». Décidément, Pochettino est aussi insaisissable que son équipe !